Morey Saint Denis: les vins d'appellation "village" situés en Pied de Coteau

Publié le par Patrick Essa

Morey Saint Denis: les vins d'appellation "village" situés en Pied de Coteau



Longtemps sous la "domination" des abbayes de Tart, de la Bussière, de Vergy ou de Saint Vivant Les parcelles de vignes du village de Morey ont longtemps contribué à leur subsistance en faisant des habitants du village de fidèles vignerons taillables et corvéables. La révolution française changea nettement cette distribution des cartes et les hommes d'affaires et banquiers furent par suite ceux qui contrôlèrent le vignoble en l'organisant pour en tirer un evident profit. Ainsi Louis Joly remembra t'il les Lambrays.
Le cas des secteurs bas moins huppés fut un peu différent car ils furent longtemps plantes de cépages ordinaires et servaient plus que Les dessus à une régulière consommation locale. N'oublions pas que jusqu'au milieu de vingtième siècle le vin a sa place chaque jour et à chaque repas à table et qu'il est - sans aucun doute à juste titre - considéré comme un fortifiant pour des bras qui ne ménagent pas leur peine. Point de mécanisation, tout se faisait à la pioche ou à la cisaille.
A Morey Les cuvées de troisième et quatrième classes sont encore situées dans des zones basses très favorables aux pinots et nombreux sont les climats où le substrat argileux et encore calcaire permet de récolter des raisins qui participent largement de la qualité des crus plus élevés sur la pente. Je distinguerai les terres sises au dessus de la route qui va de Beaune à Dijon et celles placées en dessous.


La langue de terre qui va des Porroux situés contre le finage de Chambolle juste sous la Bussière au Bas des Chezeaux qui sont contigus des Echezeaux de Gevrey et qui se trouve à l'Ouest de la nationale fournit de très bons vins de niveau village, ayant de la structure et souvent un corps ferme en jeunesse. Les raisins de ses diverses parcelles - Porroux, Clos Solon, Très Girard, Les Sionnieres, Bas du Clos des Ormes et Bas de Chezeaux - sont fréquemment assemblés pour donner des cuvées rondes harmonieuses qui bénéficient des diverses caractères des raisins dont elles sont issues. Vous en trouverez d'excellents chez presque tous les vignerons de la commune et en particulier chez Alain Jeanniard et Taupenot-Merme.
Parmi les cuvées parcellaires Anne et Sebastien Bidault vinifient un fin et joliment bouqueté "Porroux", Gilles Ballorin un raffiné et racé "Très Girard", Fourrier un généreux et gourmand "Clos Solon" et il existe un Clos Les Sionnieres du niveau d'un cru chez Lignier.


La seconde zone à considérer se situe sur la partie Nord-Est du finage en dessous du Bas des Ormes. Zone qualitative en raison des sables et des limons qui composent en partie son sol, elle autorise la production de vins très délicats qui comptent sans doute parmi les plus accessibles jeunes dans la commune.
Entre les Crais - plus caillouteux - et Les Seuvrey plus limoneuses les vins ont un profil juvénile et fruité qui ravit les amateurs de vins complexe et aisément accessibles. Pour des prix modérés on peut trouver en ce secteur de vrais bons vins agréables, frais et déjà typé des Morey situés plus haut. Goûtez aux Cognées de Roger Baudraz ou aux Crais Gillon de Sebastien Odoul-Coquard et vous ne serez pas déçus.




Patrick Essa - 2016
Reproduction interdite

Morey Saint Denis: les vins d'appellation "village" situés en Pied de Coteau

Commenter cet article