Morey Saint Denis Premiers Crus: Les crus du Nord

Publié le par Patrick Essa

Morey Saint Denis Premiers Crus: Les crus du Nord

Finage très ancien, Morey occupe une position à part dans la célèbre Côte Nuitonne et à bien des égares possède le vignoble le plus homogène des rouges de Côte d'Or. Seule commune ayant l'intégralité de ses mi-coteaux classés en grand cru, elle a aussi la chance d'être entaillée en son centre par une combe sèche, inclinée vers le levant, autorisant une influence éolienne uniforme et constante qui préserve équilibre et fraîcheur dans toutes les vignes.
Si les sols varient en fonction de leurs localisations, ils ont en de nombreux endroits la capacité - un peu comme à Chassagne - de pouvoir faire naître de grands vins dans les deux couleurs qu'ils soient issus de pinots, de chardonnay et même de l'aligoté. Évidemment cette mixité tacite penche nettement en faveur du noirien et seuls les secteurs hauts sur le coteau voient leur couleur blanchir.
Le rectangle nord des premiers crus qui confinent au finage de Gevrey est ainsi uniquement "rouge" et n'annonce pas - comme on pourrait le penser - le caractère masculin et ferme de cette celèbre voisine. Il y a une évidente raison à cela, les Mazoyères de Gevrey qui les touchent en Chezeaux et Charmes ont tout à fait le profil des Morey!
Zone confinée à environ 200 mètres d'altitude, quasiment plane mais un peu plus élevée que le secteur centre, elle penche légèrement en regardant le Sud.
Ces vignes situées sous l'influence de la Combe Grisard préservent une nature mêlant exposition solaire, sols calcaires et un peu siliceux, sables et influence éolienne fraîche des vents qui descendent du coteau en s'engouffrant dans la Combe. Par leur nature ils sont proches des Combottes souples et mûres de Gevrey et souvent supérieurs à ces dernières car un rien plus froids et épicés. Toutefois lorsque tous les crus sont à leur meilleur en grande année ils n'ont pas tout à fait le souffle des premiers crus du centre.


Morey Saint Denis Premier Cru Les Faconnières

Sur 1,66 ha ce petit premier à tout d'un grand! Sur un substrat argileux associé à de sables, il s'exprime naturellement sur une "tanicité" affirmée qui peut parfois le rendre austère dans les premières années de sa vie en bouteille.
Ce cru assez réputé doit son nom aux employés qui le travaillaient "à façons", ainsi les façonnières furent des mains habiles à le mettre en valeur et sans doute à permettre sa vente en Clos de la Roche durant le Dix neuvième siècle et probablement avant. Ce sens plus proche des gens de la terre que le lien que l'on effectue parfois avec la fauconnerie pratiquées par des familles nobles me paraît plus proche de Morey la laborieuse.
Le domaine de Virgile Lignier en produit un remarquable qui a un souffle et une allonge en bouche parfois sidérante. Il en est également d'excellents chez les frère Marchand et chez Stephane Magnien.


Morey Saint Denis Premier Cru Les Charrières

Proche du style des Faconnières et marqué par des sols du bajocien mêlant argiles et calcaires, les Charrières n'ont me semble t'il pas la profondeur de leurs voisins. Sur ce relief incliné à l'Est, entre les Faconnières et Ormes et en forme de cuvette, les sol filtrants autorise de belles maturités pourtant.
De fait ce vin assez élégant et sensuel joue sur un registre délicat et moins ferme qui peut confiner à la légèreté.
La forme incurvée de sa morpho-géologie favorise sans aucun doute le ravinement et les mouvements de terre se "charriant" spontanément explique en partie son nom. D'autres étymologies évoquent la clarté d'une ancienne clairière mais il y a peu à parier à mon avis sur la pertinence de ce sens là. En revanche un chemin charretier pourraitégalement une explication plausible.
Le Domaine Lecheneaut à Nuits en produit une cuvée aussi confidentielle que délicieuse et Hervé Sigaut (qui a ici 62 ares) à Chambolle également. Le cru est souvent assemblé dans des cuvées premiers crus auquel il apporte sa fluidité et sa finesse.


Morey Saint Denis Premier Cru Le Clos des Ormes

Il ne subsiste que fort peu de vrais Ormes dans notre pays, les maladies virales ont eu raison de ce noble arbre qui pourtant était en de nombreuses contrées le symbole de la longévité et de la mémoire des hommes.

A Morey ce clos historique dispose d'une entrée en pierre de taille mais en revanche n'est ceint d'aucun mur. Une curiosité qui peut déstabiliser le visiteur mais qui en revanche est assez commune en Côte d'Or. Pré-carré quasiment plat - sauf en partie haute ou le sol se redresse fortement sur dix mètres - appartenant pour une très large part au domaine Georges Lignier - il est situé juste sous le Clos de la Roche sur un substrat argilo-calcaire associant des sables.

Influencé par les vents légers et frais provenant de la Combe Grisard, c'est un cru distingué et altier qui évoque un peu le Clos de la Roche avec moins de densité et une jolie douceur de constitution. Sa partie haute est sans aucun doute supérieure mais la zone médiane livre des vins riches et denses qui ne manquent pas d'intérêt.
Notons que le bas du climat est un simple village rarement revendiqué.


Morey Saint Denis Premiers Crus Aux Charmes et Aux Chezeaux (ou Aux Cheseaux)

Faisant suite à la partie Sud des Mazoyères de Gevrey qui ont tout d'un cru de Morey morpho-geologiquement parlant, ces deux crus placés l'un au dessus de l'autre se ressemblent car leurs sous sols voient resurgir comme en Bussieres de petites laves qui se délitent.

De ce fait les vins ont un caractère profond et droit que d'aucuns identifieront comme "minéral". Ce terme souvent galvaudé n'est pas sans fondement dans ce secteur, mais prudence car il correspond plus à un équilibre général - une sorte de souffle tellurique - et s'exprime sur la durée.
Rares, ces cuvées très qualitatives ont une vraie originalité qui s'exprime sur des textures très serrées et des tanins abondants et fins en même temps qu'une certaine fraîcheur constitutive qui n'exclut pas l'intensité d'arômes de fruits noirs et d'épices. Plus proches des Latricières de Gevrey je crois, que des Charmes du secteur Mazoyères.
Sur "Aux Charmes" la cuvée la plus régulière me semble être celle de Virgile Lignier qui en tire un vin de très haut niveau ayant une très bonne capacité de garde. Le même domaine et ceux d'Arlaud et Duband produisent une cuvée de Chezeaux de belle tenue. Toutes sont recommandables.

Patrick Essa - 2016

Reproduction interdite

Morey Saint Denis Premiers Crus: Les crus du Nord
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Pierre 11/07/2016 14:03

Une fois de plus, j'en ai énormément appris sur ces différents crus. Morey Saint Denis, bien entendu j'en avais entendu parler mais jamais de la sorte. Là j'avoue que j'ai hâte de pouvoir goûter une de ces bouteille de ce vin de notre si belle région, la Bourgogne !!!!