Meursault Les Narvaux

Publié le par Patrick Essa

Meursault Les Narvaux
Meursault Les Narvaux
Meursault Les Narvaux

Parmi les climats non classés "premier cru" de Meursault, celui de Narvaux est probablement le plus complexe. Au dessus des Genevrières et Bouchères, il se prolonge jusqu'aux roches escarpées qui coiffent le coteau. Son préfixe "Nar" évoque une situation haute, sombre et ombragée , quand le terme de "Vaux" rappelle une petite vallée sèche, un peu à la façon chablisienne. Ainsi, placé au dessus du secteur des carrières qui ont été exploitées sur le coteau jusque dans le courant du 20ieme siècle, il fait figure de climat frais, pentu et caillouteux et affirme une nature murisaltienne très séduisante.

Situé dans la partie haute Sud du finage de Meursault le cru présente au moins trois climats distincts qui possèdent des caractères singuliers:

Le meilleur est sans doute celui des Narvaux du bas - cadastré Narvaux Dessous - qui sans aucun doute a été le premier mis en culture et surtout qui à lui seul porte la forte notoriété que le crus possède dans le village. Idéalement situé au dessus de Genevrières et Poruzots, sa pente assez forte et son substrat calcaire prononcé en font un quasi premier cru qui a cet endroit égale le Tessons. Très murisaltien en ce qu'il combine douceur de texture, fraîcheur et subtile élégance, ce cru bouqueté et fin aime la durée pour se révéler et séduit par son allonge remarquable. Il aime les années précoces mais sait montrer en année tardive une lumineuse tension interne.

Au dessus de lui au Nord se trouve les Gorges de Narvaux, qui sous l'influence morpho-géologique des roches du Mont Melian et des arbres résineux qui le coiffent est plus tardif et ne possède pas toute l'envergure de la partie basse. Mais ne le négligez pas toutefois, car il est fort capable de séduire les palais appréciant les vins nerveux et étirés sur des finales plus salines. Un autre grain, une autre expression une question de style lié à l'équilibre. On notera dans ce secteur une curieuse vigne plantée en terrasses comme on le fait dans les Hautes Côtes parfois. Sans doute le point haut de l'appellation Meursault.

Les Narvaux Dessus situés au Sud des Gorges de Narvaux mêlent les caractères des deux autres sous lieux-dits et me paraissent également assez proches des Tillets pour leur corps svelte et leurs récurrents arômes d'agrumes sanguines et en particulier de mandarine.

N'oublions pas que les deux secteurs les plus élevés des Narvaux furent longtemps parsemés de topes non cultivées, de petites vignes de raisins ordinaires destinés à la consommation journalière - blanche et rouge - des vignerons et de nombreux Murgers de pierre dont il subsiste encore quelques exemples. Cet ensemble formait donc un paysage hétérogène ou de nombreux petits exploitants possédaient un pré-carré. Aujourd'hui entre cabottes, Murgers, sentiers d'accès et arbustes , les formes de cette "petite montagne" qui englobe les zones non plantées des " Chaumes de Narvaux" constitue un lieu extrêmement paisible, isolé et agréable...

Les cuvées recommandables sont nombreuses et je citerai entre autres celles des domaines Michelot, Remi Jobard, Chavy-Chouet et Jean-Marie Bouzereau. Je laisse le soin à chacun d'entre vous d'identifier le lieu exact où chacune d'elle est produite...un jeu de patience et de déduction passionnant!

(À suivre: les Rougeots)

Patrick Essa - 2016

reproduction interdite

Meursault Les Narvaux

Publié dans Meursault

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article