Bienvenues Bâtard Montrachet 2005 - Domaine Leflaive à Puligny-Montrachet

Publié le par Patrick Essa

  Le petit cru des Bienvenues est positionné juste sous le Bâtard et contre les Pucelles. Ce climat en faible déclivité est composé de sols calcaires marqués par des argiles assez lourdes. De couleur brune, presque noire, ces terres assez lourdes en surface marquent les vins du côté de la générosité aromatique et leur confèrent un corps puissant qui les rend parfaitement apte à la longue garde. Ce n'est sans doute pas le grand cru le mieux placé de Puligny et il souffre souvent de la comparaison avec le Chevalier beaucoup plus élégant et fin et le Bâtard qui possède encore plus d'énergie et un profil aromatique  souvent plus complexe. Mais sa douceur de texture et son volume de bouche en font un cru accessible et raffiné qui se montre idéal au moment d'accompagner des poissons de rivière cuisinés ou bien entendu de la langouste ou du homard. Il ressemble quelque peu  sur le plan stylistique à la partie médiane des Charmes de Meursault.

 

  De nombreux bons producteurs en exploitent des parcelles fort morcelée si l'on excepte la large parcelle du domaine Leflaive. Ainsi les vins de Ramonet, Pernot et Carillon font-ils preuve d'une régularité sans faille qui fait honneur à la grande réputation dont jouit le village de Puligny. J'aime également ceux plus confidentiel du domaine Jean-Claude Bachelet - 600 bouteilles bon an mal an - qui sur les 9 a 42 ca qu'il a en production se permet de tutoyer les meilleurs.

  2005 se révèle être aujourd'hui un très grand millésime de garde et au fond une des plus belles années blanches produites depuis 1979. Celui du domaine Leflaive est produit sur une très belle parcelle (1.15 ha) - la plus vaste du cru - juste sous le Bâtard Montrachet. Le vin se présente ici sur des notes réduites insistantes qui emmènent le cru du côté de notes soufrées/grillées un peu trop insistantes qui masquent la complexité intrinsèque des arômes du vin. Son aspect monolythique, très vif et sans grâce ne plaide guère pour lui car la chair du vin est écrasée par un élevage qui transparaît beaucoup trop. La finale est moyenne et le vin a déçu l'ensemble des 16 dégustateurs "à l'aveugle". Moyen pour un grand cru de ce standing. Décidément je ne parviens pas à m'émouvoir avec les vins de ce domaine. 

 

 

Publié dans Côte de Beaune Blanc

Commenter cet article