Chablis Forest 2005 - Domaine Vincent Dauvissat à Chablis

Publié le par Patrick Essa

 

  Forest un premier cru de Chablis situé sur la rive gauche du Serein. Enclavé entre Butteaux et Montmains ses 21 hectares regardent le Sud Est. Son sol de l'étage kimméridgien est marqué par les fameuses huitres fossiles de type "exogira virgula" qui ont servi de "référence géologique" au classement des zones de production de la région. Un substrat clair, arilo-calcaire, situé sur une zone pentue et filtrante procure aux raisins une dynamique interne étonnante qui peut aller jusqu'à des expressions sévères en jeunesse lorsque le millésime est froid.

 

  Cette zone constitue sans doute l'un des endroits les plus septentrionnaux où le chardonnay peut s'épanouir en donnant des crus de haute qualité. Forest - qui a légalement le droit de s'appeler Montmains - mesure près de 21 hectares mais seule une petite partie de ses producteurs revendique ce nom. Le cas le plus "éclatant" est sans doute celui du domaine Dauvissat qui s'est fait une très large - et méritée - réputation avec le nom de ce cru. Mais vous en trouverez aussi d'excellents "specimen" chez Raveneau ou Moreau-Naudet.

 

  2005 est un grand millésime à Chablis, sans doute le plus grand depuis le millésime 1947 et à mon sens bien supérieur aux 2000 et 2002 récents. Comme la région a l'habitude de livrer des vins d'une longévité proverbiale lorsque les rendements sont maîtrisés, il me semble évident que celui-ci soit taillé pour la longue garde. Elever en fûts - et même partiellement dans des feuillettes chablisiennes - ce Forest là semble défier la notion de fraîcheur et de longévité dès l'ouverture tant il se montre juvénile et fringant. Couleur très clair à reflets verts, nez de mousseron, de menthe sauvage et de gingembre et bouche tendue, aérienne et montante qui s'insinue longuement au palais par ses beaux arômes d'agrumes et de fruits blancs. Un vin pur et distingué qui fait réellement honneur à son appellation. Offert par un couple québecquois de passage en Bourgogne, je ne peux que les remercier de leur choix judicieux  en les saluant ici...Merci Natacha et Michel. Excellent.

Publié dans Chablis

Commenter cet article