Chablis premier cru Fourchaume 2003 et 1996 Oudin

Publié le par Patrick Essa

 

Pas de chance avec ce domaine peu connu de Chablis mais que de bons dégustateurs -de la revue le rouge et le blanc- considèrent comme très qualitatif. Deux magnums dégustés dans les millésimes 03 et 96 se sont montrés sous un jour décevant avec pour le premier (2003) un côté lacté peu engageant et une matière molle et lisse qui manquait cruellement de tension et de "fond". Le second (1996) assez pur et très citronné au nez , se révéla  terriblement acide et d'une excesive tension interne. En dépit de sa fraîcheur il avait plus de similitude  avec  une poignée de lame de rasoir non éguisée en bouche qu'avec une bouche élégante à la finale aérienne et droite. Quand Chablis se mettra a couper mûr et a élever un peu plus longuement ses vins sur des matières serrées moins débourbées, il pourra retrouver la grandeur de ses magnifiques terroirs... On est hélas très loin du compte ici.

 

Publié dans Chablis

Commenter cet article