Chassagne-Montrachet Caillerets 2008 - Domaine Coffinet Duvernay

Publié le par Patrick Essa

  Entre les premiers crus Morgeot-Fairendes et le Clos Saint Jean, le climat de Caillerets produit quelques uns des meilleurs vins blancs de la commune de Chassagne. Son sol argilo-calcaire orienté idéalement vers le levant sur une pente modérée à assez forte en son sommet est sans aucun doute l'un des substrats les plus qualitatifs de la commune. Mesurant 10 ha 60 ares le cru originel contigü des Fairendes et au dessus des Champs Gains est complété par trois sous lieux dits lui ressemblant nettement: "Vigne Derrière", "Combards" et "Chassagne". Le premier est le prolongement naturel des Caillerets alors que les deux autres sont un peu plus haut sur le coteau, à l'aplomb des maisons du village. Combard un rien plus froid donne des vins plus incisifs et tendus qui doivent en général être coupé plus tardivement. Il est partagé entre les domaines Coffinet et Gagnard.

   J'aime ce cru pour sa personnalité proche du grand Montrachet qui le désigne un peu comme son fils spirituel. C'est un vin séveux, plein et dense qui doit absolument vieillir pour se révéler. Il est aujourd'hui dans le peloton de tête des crus de la côte des blancs et comme ses propriétaires en ont souvent de belles parcelles, il n'est pas celui qui se vend aux prix les plus élevés...une affaire en somme! Plus précoce que le Virondot situé au dessus de lui, il a de plus la chance de compter dans ses rangs de nombreux excellents vignerons. Je citerais les domaines Morey-Coffinet, Jean-Marc Pillot, Vincent Girardin, Amiot, Ramonet et Marc Morey mais tous les vins issus du climat sont recommandables.

 

  Le domaine Coffinet-Duvernay exploite ici une parcelle de 26 ares qui a plus de 70 ans et qui est située dans le terroir des Combards. Il en tire régulièrement un vin pur, droit et intense qui est marqué par le côté incisif de son sous lieu-dit. Assez proche au fond des Virondots voisins du domaine Marc Morey. Ce 2008 se présente fringant et altier sur des accents citronnés très fins en même temps que des notes mentholées racées. La bouche est précise, vive et tonique et réclament sans doute un peu de temps pour mettre en place tous ses composants. J'ai aimé sa tension et cette énergie froide conférée par le millésime et le terroir. Un bon vin d'attente. Très bien.

 

Publié dans Côte de Beaune Blanc

Commenter cet article