Chassagne-Montrachet Virondot 2005 - Domaine Marc Morey à Chassagne-Montrachet

Publié le par Patrick Essa

 

  Le premier cru de Virondot est un quasi monopole puisque le domaine Marc Morey en exploite la totalité et possède 95% de la surface. Les 5 % restant sont rachetés à la famille Baudrand en raisin. C'est une parcelle difficile à travailler car fort pentue en sa partie haute, caillouteuse et peu accessible aux engins mécaniques. Un vin "qui se mérite" car son coût de production est certainement l'un des plus élevés de la Côte des blancs, mais également un vin qui s'offre en raison de son caractère accessible dès sa prime jeunesse. En général assez tendu de part une situation de haut de coteau assez fraîche, il conserve une vraie gourmandise par sa texture élégante due à une exposition plein Est et ressemble à s'y méprendre aux partie hautes des Folatières à Puligny-Montrachet et à la noblesse racée des Grandes Ruchottes sises sur le même finage que lui. Les vins du domaine sont aujourd'hui vinifiés par Bernard Mollard et sa fille.

   2005 est une année d'énergie, puissante, intense et exigente qui demandera de nombreuses années avant d'amadouer sa fougue, cependant sur ce cru le vin est avenant et semble djà bien en place pour se laisser boire à table.

   De couleur jaune-or assez marquée mais sans évolution, le vin a semble t'il été cueilli mûr et sans excès de rendement; je suppose même une filtration minimum. Le nez s'exprime sur les silex frottés, la fleur de vigne et une fine trace de sauge. Un ensemble insinuant, précis à l'aération et parfaitement apte à combler les amateurs de grands blancs complexes... de terroir. Les arômes de goyave, de papaye et de mangue entraînent le palais sur des sentiers exotiques d'une fraîcheur idéale et cet ensemble parfumé est souligné par un équilibre acide-sucre proche de la perfection. La trame est complexe, peu marquée par l'élevage et d'une parfaite "balance". Longue finale sur les agrumes pour ce Virondot classique et "classieux"...Excellent.SC

Publié dans Côte de Beaune Blanc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article