Chorey Les Beaune Beaumonts 2006 - Sylvain Dussort

Publié le par Patrick Essa

 

  

 



   Non je ne goûte pas uniquement de grands vins! 
  Je dois même avouer que revenir à des fondamentaux vineux plus modeste - en terme d'appellation bien sûr - me paraît être d'une impérieuse nécessité pour garder en tête le niveau que les grands et premiers crus doivent atteindre à chaque fois au regard de la qualité de ces génériques. Combien de fois ai-je été impressionné par des crus dits mineurs ayant des rapports qualité prix majeurs! Combien de fois des bouteilles valant de l'or m'ont elles déçu car elles n'atteignaient que partiellement le niveau potentiel que leur terroir impliquait! Avec un Chorey Les Beaune les données sont simples, on s'attend à un vin gourmand et accessible ayant une buvabilité marquée dès les premières années de sa vie. Et on est la plupart du temps heureux de son choix.
   Pourtant les terres de Chorey qui sont sur le cône de déjection qui suit la Combe de Savigny ne valent guère mieux que d'honnêtes Bourgogne et le consommateur ne s'y trompe pas car il les achète à des prix assez proches. Ces climats argileux et forts productifs peuvent même générer des vins un peu aqueux et maigre si les rendements ne sont pas jugulés. Mais la chance du village est d'avoir en son sein d'excellents producteurs. Maillard,Largeot,Tollot,Dubois font tous de belles bouteilles et ils sont en cela secondés par des voisins talentueux comme ici avec le murisaltien Sylvain Dussort. 

   2006 est un honnête millésime qui ne compte pas parmi les meilleurs mais qui est aujourd'hui à point. Sa couleur claire me rappelle que je préfère voir les Bourgogne rubis que sur une couleur noire, artificielle et au fond vulgaire. Aimez vous les jolies filles outrageusement maquillées... Pas moi!(Pardon pour ce machisme primaire Mesdames) Vive les crus à robe légère car ils ont plus de spiritualité et de fraicheur, neuf fois sur dix! Vive les vins dont le boisé ne sucre pas la matière et ne toaste pas les arômes comme un percolateur d'estaminet. Marre de ces ersatz qui se ressemblent tous et que l'on va finir par confondre avec les imbuvables Chateauneuf et Bordeaux que l'on nous sert de plus en plus souvent. Nous sommes en limite Nord et nous aimons la fraicheur de frais arômes sans fard et l'acidité de concentration qui emballe les finales en les rendant aériennes. Ce vin de Sylvain est à ce titre un modèle car il embaume la fraise des bois et le cassis frais sur une tension acide d'une parfaite harmonie. Bouche équilibrée, tanins fins, longueur tenue par les arômes , un petit régal...Excellent dans sa catégorie
    
    + Domaine Sylvain Dussort

   + Chorey Les Beaune

Publié dans Côte de Beaune Rouge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article