Climat Premier Cru: Le Clos de La Bussière à Morey Saint Denis

Publié le par Patrick Essa

Ce monopole de la maison Roumier constitue une entité à part sur Morey car il termine le finage au sud du côté des villages de Chambolle-Musigny. Un peu isolé par son mur, sur un sol légèrement valloné et incliné vers l'Est il dispose d'un sol original composé de petites laves qui se délitent. Ce micro-climat très singulier procure toujours une certaine austérité- quasi  "cistercienne" - à ce vin qui -de facto- porte superbement son nom. Je déguste souvent ce cru dans sa jeunesse car il s'agit du moins cher des premiers crus du domaine et celui qui est produit en plus grande quantité car sa survace exploitée est supérieure à 2 hectares. Cependant la jeunesse - d'habitude - lui procure peu d'éclat en raison de sa trame serrée et de ses tanins souvent anguleux.Mieux vaut donc l'attendre cinq années au moins. On notera que le domaine cherche a assouplir les tanins de l'ensemble de ses vins sur ces derniers millésimes car ils ont en général gagné en accessibilité et soyeux de texture. Comme quoi les vignerons perfectionnistes arrivent toujours à progresser en dépit de leurs qualités déjà avérées...

  Dégustation:

 

 2000 qui est un millésime en général assez souple a donné encore une fois dans ce clos un vin sérieux, sans que l'on puisse parler toutefois d'une réelle retenue tant le profil aromatique fruité satisferait le palais des plus exigeants. Ne lui demandez  pas une puissance infinie et une complexité hors classe, il s'agit d'un premier cru de bas de coteau, parfaitement vinifié qui se montre plaisant pour ses arômes de fruits rouges et ses tanins fins. Finale assez longue. Un vin à boire dès aujourd'hui. Bien.

Commenter cet article