Climat Premier cru : Les Montrevenots (Montremenots) à Beaune

Publié le par Patrick Essa

 

  Finage quelque peu sacrifié sur l'autel du négoce et de la notoriété, Beaune possède des coteaux pourtant fort qualitatifs. Son vaste vignoble se divise en deux parties assez distinctes qui marquent fortement les crus. La partie nord du côté de Savigny est argilo-calcaire est également marquée par des zones sablonnueses. Elle produit des vins francs, bouquetés et un peu variétaux. Le centre de cette zone comporte sans doute ses meilleurs crus avec les Grèves et les Bressandes mais les vins sont ici beaucoup plus personnels et parfois apte à un très long vieillissement. La zone sud se révèle souvent par un caractère plus élégant et souple en raison de la présence de zones siliceuses et d'argiles plus lourdes, particulièrement en Epenottes.

  Montrevenots termine le coteau sud de l'appellation en sa partie haute. Situé au dessus du climat du Clos des Mouches il verse quelque peu vers le sud avec certaines zones se relevant au nord, plus froides, plus adpatées à la production de crus blancs. Climat de hauteur, assez pierreux, pauvre en argile , la vigne y souffre mais mûrit bien et produit des raisins marqués par de bonnes acidités en moyenne. C'est un vin très sous estimé qui équivaut sans aucun doute au Clos des Mouches voisins avec un rien de tension en plus et une capacité de garde remarquable.

 Parmi les vignerons de qualité exploitant le climat je citerais le domaine Meneau qui exploite dans ce cru une petite parcelle de 30 ares qu'il vinifie avec une adresse régulière et qui possède un remarquable rapport qualité-prix et puis aussi les domaines Vincent Dancer à Chassagne et Mussy à Pommard.

Commenter cet article