Corton-Charlemagne 2000 Maison Louis Jadot à Beaune

Publié le par Patrick Essa

 

  J'ai toujours eu un faible pour les vins de ce négociant beaunois en raison de la qualité des vinifications de Jacques Lardières et de son équipe. Faisant abstraction des modes et des contingences mercantiles, ce négociant a développé un style reconnaissable entre tous fait de richesse, de concentration et d'une relative austérité en jeunesse. Les vins sont en général destinés à la longue maturation sous verre et pour les meilleures cuvées doivent impérativement être conservés une bonne dizaine d'années, voire plus. Les blancs sont particulièrement axés dans cette voie et très richement constitués. Parfois fermés et peu élégants dans les premières années, ils prennent un éclat remarquable et vibrent aors d'une énergie interne assez rare. Leur race est alors étourdissante. Les fermentations malo-lactiques se bloquent parfois spontanément en raison de densités de matières peu communes, surtout dans cette extraordinaire cuvée de Corton-Charlemagne qui n'a que peu d'équivalents sur la célèbre "montagne" de Corton. 

  Issu d'une parcelle de 1,88 ha du seul lieu-dit  " Les Pougets", ce Corton-Charlemagne 2000 dépasse le caractère souple, fruité et un peu simple que revêt parfois ce millésime d'abondance. Au contraire se montre t'il dense et fringant et aujourd'hui parfaitement en place pour un passage sur une table gastronomique. Aux côtés d'une volaille par exemple.

  La couleur est claire, jaune à reflets verts, brillante, limpide et sans la moindre évolution ambrée. Les accents citronnés initiaux du profil olfactif évoluent à l'aération vers une complexité rare qui s'exprime sur la cannelle, le gingembre, la fleur de vigne et un soupçon de poire blanche. La marque de l'élevage est discrète et nous évite les notes grillées-toastées -si vulgaires et peu racées- que l'on rencontre souvent dans les grands crus blancs d'aujourd'hui. Au contraire on perçoit la nature du fruit, l'intensité conférée par une exposition solaire et l'équilibre de ces sols maigres, filtrants et caillouteux qui tonifient la trame. La bouche est droite, compacte, puissante et développent avec une grande intensité de beaux arômes de fruits blancs, de noisette fraîche et de menthe sauvage. La finale montante possède tension idéale et une très légère salinité "classieuse". Vraiment un très beau vin. Excellent.

Style classique

Publié dans Côte de Beaune Blanc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Vaudésir 19/01/2014 17:41


Corton Charlemagne 2002 Louis Jadot


 


Robe légèrement dorée ,mais impression très jeune, premier nez de légères
sensations oxydatives qui disparaîtront rapidement, fines notes d'agrumes, écorces d'oranges, fruits secs, épices,  c'est beau, la bouche est bien
construite, tendue, équilibrée, épicée (poivre blanc) ,les agrumes et fruits secs en fond, finale ou la salinité arrive en complément de l'ensemble sans prédominer, très belle bouteille, jeune
avec de la puissance en réserve, de beaux jours devant elle, suivant conservation .TB/EXC