Domaine Morey-Coffinet à Chassagne-Montrachet - Le Millésime 2010

Publié le par Patrick Essa

  Après avoir été séduit par les vins du millésime 2006, je vous avais -dans ces colonnes - largement loué les mérite de ce merveilleux domaine vigneron. Michel et Thibault Morey sont sans doute parmi les plus discrets des producteurs de la Côte des blancs, ils évoluent en dehors des modes et des courants qui font le "buzz" sur le net et savent mieux que quiconque préserver une regard sain et simple sur les vins qu'ils produisent. Ainsi en cave au moment du "tasting" point d'emphase pour décrire et expliquer les vins qu'ils ellaborent, juste le respect d'écouter avec attention celui qui les déguste pour les découvrir encore et encore.

 

  J'étais resté assez discret sur les visites que j'effectuais régulièrement à Chassagne pour déguster les crus en élevage et écouter Thibault me parler de son travail avec mesure et sagesse. J'ai beaucoup appris à son contact car il n'élude aucun aspect technique et aime comprendre son travail en profondeur en se questionnant régulièrement et en doutant...toujours. Une attitude prospective qui l'a conduit à affiner son style au fil des millésimes et à toujours se remettre en cause. Lui, l'espoir de l'année 2011 pour Bourgogne Aujourd'hui, l'un des meilleurs jeunes vignerons de la planète vin n'est à peu près sûr de rien et s'en ouvre avec une sincérité confondante. Sans doute est-ce ce que l'on appelle la classe...

  Les vins que je chronique ci dessous  ont tous été dégusté au moins une fois en élevage et une fois en bouteille, et la plupart plus de quatre fois selon des notes que je remets en forme aujourd'hui après les avoir consignées succinctement à chacune de mes visites. Ces textes "dormants" n'avaient pour buts que de cerner avec plus d'acuité la dynamique qui existe au domaine et qui lui permet désormais d'être dans le peloton de tête des grands producteurs de Bourgogne blancs. Tant par la classe et le nombre des terroirs exploités que par la maîtrise impeccable des vinifications.

  

Le Millésime 2010 en Blanc:

 

Bourgogne Blanc 2010 : Frais, vif et d'une précision remarquable. Ce Bourgogne blanc de Chassagne évolue au niveau d'un excellent "village" tant par sa matière justement "balancée" que par sa concentration et sa longueur. Le style du domaine est là, fait de tension et de précision. Très bien.

 

Chassagne Village Blanc 2010 :  Les "villages" du domaine sont situés du côté de Puligny-Montrachet au nord de la route nationale qui va à Auxerre. Cela confère en général un surcroit de tension aux vins car les terres du secteur sont un peu moins lourdes que sous les premiers crus du sud de la commune. Ce 2010 s'annonce élégant et nerveux avec des arômes d'agrumes séduisants. Très bien.

 

Chassagne Montrachet 1er cru Cailleret 2010 : Le domaine possède 64 ares de Caillerets dans la partie originelle de ce cru qui est à mon sens la plus qualitative. Située un peu en retrait du village, elle fait suite au sous lieu-dit "Vigne derrière" et se montre sans doute l'égale des meilleurs premiers crus de la commune que sont Grandes Ruchottes, Fairendes et Romanée. Ce 2010 est encore un peu réduit et se montre fougueux et d'une puissance contenue digne d'un grand cru. Long, ciselé et d'une race phénoménale, c'est un vin réellement imposant dansce millésime. Excellent +

 

Chassagne Montrachet 1er cru la Romanée 2010 : Un peu plus de 80 ares en production dans ce cru assez haut placé sur le coteau qui s'exrime souvent sur le finesse et la douceur de texture avec un côté aérien marqué. Celui-ci est pur, compacte et extrêmement racé. Un cru longiligne et précis. Excellent.

 

Chassagne Montrachet 1er cru En remilly 2010: Cru de cailloux, très racé il se présente  pur et finement marqué par un boisé de haute qualité. J'aime son côté séducteur et sa belle finale sur les fruits blancs. Un grand vin pour demain. Excellent.

 

Chassagne Montrachet 1er cru Dent de Chien 2010: Noblement parfumé et très sensuel il joue dans un registre mûr une partition très élégante et sans le moindre fard lié à l'élevage. Minuscule production qui trouve en 2010 sa meilleure expression depuis 2006. La classe! Excellent +

 

Chassagne Montrachet 1er cru Morgeot "Fairendes" 2010 : Plus puissant et athlétique, Fairendes est très dominateur, plein et d'une très agréable onctuosité. Matière serrée, fruité frais, finale délicatement acidulée...encore un sacré vin! Excellent. 

 

Chassagne Montrachet  1er cru Blanchots Dessus 2010: Sans doute le plus "Montrachet" des crus du domaine avec sa tension interne affirmée et cette énergie qui porte les arômes de fleurs blanches et de fruits frais. Concentré, précis et aérien, il a l'étoffe d'un grand cru. Excellent++

 

Puligny-Montrachet 1er cru Les Pucelles 2010: Très séduisant avec ses fins effluves grillés et cette note pralinée qui signe souvent ce grand terroir. Arômes de verveine, de tilleul et de poire william introduisant une finale énergique sur le gingembre et l'abricot...un pur délice! Hors classe.

 

Bâtard-Montrachet 2010: Avec le 2009 c'est le meilleur Bâtard que j'ai dégusté au domaine. Puissant et intense, formidablement doté au niveau de sa matière et d'une race étourdissante. La parcelle placée juste dans le prolongement du grand Montrachet est sans doute l'une des mieux placées du cru. Ceci explique cela... Hors classe.

  

Le Millésime 2010 en Rouge :

 

Bourgogne Rouge 2010: Fruité, gourmand et un peu serré sur ses tanins formés. Il joue le registre de la demi-garde et d'une concentration qui l'éloigne un peu des Bourgogne "habituels"...a découvrir. Bien +

 

Chassagne-Montrachet 2010: Grande réussite pour ce vin gourmand, souple et très séducteur qui charme par sa souplesse et la douceur de ses tanins. Longue finale sur la prune et la cerise noire. Très bien.

 

Chassagne-Montrachet Clos Saint Jean 2010: Proche du précédent sur le plan stylistique mais beaucoup plus racé et long. L'élevage généreux lui apporte un poli de texture flatteur et une vraie classe de beau premier cru. Longue finale sur la fraise des bois. Très bien ++

Chassagne Montrachet Morgeot "Fairendes+Francemont" 2010: Sans doute une réussite majeure pour ce vin serré et intense qui a l'étoffe des meilleurs Côte de Beaune. Assemblage de deux parcelles de Morgeot et Farendes il se montre souple et très fin sur une matière harmonieuse et des tanins polis. Extra! Excellent.



Publié dans Côte de Beaune Blanc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article