Gevrey-Chambertin "lieux dits" 2010

Publié le par Patrick Essa

Les cuvées de niveau "village" revendiquant une origine "climatique" unique

  

Gevrey-Chambertin Clos Prieur 2010 - Marc Roy: Un assemblage de Clos Prieur incluant une notable proportion de ce finage classée premier cru donne ici un vin très élégant. La matière est assez dense, le grain tannique fin et la longueur impeccable. Une belle bouteille en perspective. Bien +

  

Gevrey-Chambertin Clos Village 2010 - Livera: Un "petit" Clos situé juste dessous le domaine familial en haut de Gevrey. On sent immédiatement une belle "présence" avec ce vin finement marqué par un boisé de qualité. Cela se confirme en bouche par une douce matière soyeuse et une séduction aromatique évidente procurée par de forts racés arômes réglissés. Belle finale pour une future réussite. Très bien.

 

Gevrey-Chambertin Evocelles 2010 - Livera:
Il s'agit sans doute de l'un des climats "village" les plus qualitatifs de toute la Bourgogne rouge. Situé sur Brochon dans un secteur accidenté et fort pentu, il termine la merveilleuse Côte Saint Jacques au nord qui ne porte aucun cru "mineur" et qui se devrait même d'en compter de grands! Celui-ci est impeccable de richesse et de tension et s'exprime avec bonheur sur des accents de sureau et de poivre blanc mêlé à une très subtile touche d'églantine. Wow mais quel beau vin! Félicitation à Damien pour ce remarquable "tour de force". Excellent.

  

Gevrey-Chambertin Les Grandes Rayes - Laroze de Drouhin: J'affirme - avec un brin d'humour- que je dois être "le plus grand connaisseur au monde" du lieu-dit Grandes Rayes car je le parcours en long et en large avec mon sac de Rugby sur le dos quasiment chaque jour...comprenne qui pourra! L'endroit n'est certes pas le plus impressionnant de la commune car situé sur le cône de déjection, derrière la nationale et bien bas par rapport à ses pairs. Cependant j'affirme que le sol n'y est en rien médiocre car fort caillouteux et parfaitement drainant. Les vignes y ont de plus un âge respectable et je pourrais même vous découper le lieu-dit en positionnant chaque propriétaire avec sa manière de le "conduire". Mais cela dit je vais essayer de ne pas m'égarer trop loin de ce vin de la nouvelle maison de négoce des enfants de Philippe Drouhin. Le vin est dans une phase un peu austère, bien robé et assez atone sur le plan organoleptique. J’aime toutefois sa tension et la densité d'une matière qui va sans doute s'harmoniser encore avant mise. Bonne longueur. Assez bien +

  

Gevrey-Chambertin En Champ - Geantet: Ce climat assez étendu est placé sur la Côte Saint Jacques juste en dessous du beau premier cru de Champeaux non loin de Combes aux Moines et de Cazetiers. En de nombreuses communes il eut été classé aisément au rang de premier cru mais voilà Gevrey est un finage important et au moment des classements il a fallu faire des choix. Gageons que ces "Champs" là valent bien les crus situés entre les deux Côtes et même probablement les dépasse. Tant mieux au fond pour l'amateur qui peut y trouver matière à rechercher des vins de haut vol qui ne sont pas trop prohibitifs sur le plan tarifaire. Celui-ci est vraiment réussi. Il se présente sous une couleur rubis foncé, une nez très pur et délicieusement "fraisée qui se complexifie à l'aération du côté de la mûre et des épices douces. Bouche longiligne et séductrice équilibrée par une juste acidité et finale montante portée par des tanins sans aspérité. Très bien.

  

Gevrey-Chambertin En Champ 2010 - Denis et Arnaud Mortet: Le pinot noir est un vin de styliste car il met en demeure celui qui le vinifie de préserver sont fruit et son inimitable finesse de touché de bouche tout en lui donnant un corps athlétique et dense. On ne doit jamais mortifier la nature de ce cépage sous prétexte d'approcher de plus près son expression liée au terroir. Le domaine Mortet l'a bien compris et Laurence et son fils Arnaud continuent de suivre la voie qu'avait tracée Denis en livrant de grands vins a sensualité affirmée. Point d'aspérités ou de rectitude dans la trame des vins, non, ici on recherche la verticalité des arômes en sublimant la très fine granularité de la matière. J'aime ce raffinement qui pointe dès la couleur rubis et l'impression nasale très pure et puis cette enveloppe d'arômes de cerise griotte qui est intriquée dans la tessiture du vin. Un vin qui coule dans le palais en se frottant avec mœlleux contre lui et qui culmine en une finale aérienne. Un sacré beau boulot mes amis! Excellent.

  

 Gevrey-Chambertin Champerrier 2010 - Tortochot: Sans doute l'un des vins les plus décevants de la série. Couleur légère, senteurs ligneuses et matière végétale font de ce vin un bien modeste exemple de ce que la commune peut - et doit - produire. La bouche est maigre et dure. Une déception. Très Moyen.

  

Gevrey-Chambertin En Songe 2010 - Marchand Grillot: S'appeler En Songe et jouxter le cimetière...voilà qui doit sans doute donner des idées à ceux qui se reposent éternellement. Petit "village" coincé entre Chazières, Aux Vellé et Combe du Dessus, il participe sans doute un peu de la grandeur de la Côte Saint Jacques. Relativement peu incliné vers le levant dans une zone assez argileuse mêlée de cailloux c'est en général un vin assez terrien qui n'est pas dénué d'une certaine finesse. Le domaine Marchand y produit en général un vin corsé et altier. Mais ce 2010 est aujourd'hui dans une phase austère qui comprime les arômes et durcit la bouche. On sent qu'il y a de la matière mais il n'est pour l'instant pas près. A revoir.

Gevrey-Chambertin Aux Etelois 2010 - Rossignol-Trapet:

Gevrey-Chambertin Vigne Belle 2010 - Thierry Mortet: Des terres plus sablonneuses et limoneuses qu'en Petite Chapelle - cru situé juste au dessus de lui - donne souvent un caractère souple et coulant à ce village très distingué. Thierry Mortet en tire un vin fin et bouqueté dont je puis témoigner de la grande longévité. Celui-ci est superbe de profondeur et de classe par ses arômes intenses de cerise et de caroube très délicatement mentholés. La matière est portée par une juste acidité et la finale est longue et complexe. Une future réussite. Très bien +

Etelois est situé juste sous les Griottes-Chambertin dans un endroit idéal à la production de crus fins, élancés et toujours très élégant. La parcelle des Rossignol-Trapet donne depuis 2005 un vin d'un raffinement ultime exceptionnel qui égale la plupart des crus de la commune. Ce 2010 ne fait pas exception à la règle et se montre d'une rare plénitude de constitution en même temps qu'il est équilibré par une fringante acidité. Arômes de réglisse, de prune et de fève de cacao pour un vin au potentiel remarquable. Excellent.

 

 

Publié dans Côte de Nuits

Commenter cet article