Gevrey-Chambertin "Village" - Millésime 2010

Publié le par Patrick Essa

Les cuvées d'assemblage ou ne revendiquant pas une origine "climatique" unique

  Très souvent ces cuvées "rondes" comportent plusieurs origines dans leur composition. Loin d'être moins qualitatives que les crus isolés, elles combinent la personnalité de plusieurs lieux-dits complémentaires qui apportent chacun leur "originalité" au vin final. J'ai apprécié leur niveau général non sans souligner qu'elles se présentent sans "véritable" unité associée à leur finage. Elles sont assez fortement estampillés du sceau de leurs concepteurs et peuvent se révéler aussi bien sur un vrai naturel fruité que sur des procédés d'élevage marqués, parfois - avouons le - à l'excès. Toutefois aucune déviance n'est à noter à ce stade - avant mise en bouteille, fermentations terminées - même s'il subsiste quelques caractères "réducteurs" à associer à la singularité de l'année autant qu'aux options de vinification.

  Certains connaissent mon aversion pour la sacro-sainte évaluation chiffrée. Je suis pourtant très versé dans la question "docimologique" en d'autres lieux mais précisément ma formation d'enseignant s’accommode bien mal de ces chiffres jetés "à la va-vite" pour graduer un plaisir ressenti aussi fugace qu'arbitrairement lié à une culture composite. Je renvoie donc le lecteur au texte que j'ai écrit sur la question il y a plusieurs années. Cela aura au moins le mérite de clarifier les choses...du moins je l'espère! 

 

Gevrey-Chambertin "les racines du temps" 2010 - Domaine Bernard Bouvier: Les vins étant présentés de manière alphabétique pour une parfaite probité, il fut assez réjouissant "d'entamer la partie" par un vin d'une rare plénitude de constitution. Couleur sombre, nez torréfié annonçant un boisé saillant et bouche suave et enveloppante disposant d'un corps impressionnant. Cette cuvée - je crois issue des Jeunes Rois de Brochon au moins en partie - est un des "must" de la commune depuis dix ans et encore une fois elle affirme une classe impeccable et une race digne d'un joli premier cru. Chapeau. Excellent+

Gevrey-Chambertin 2010 - Castagnier: La partie des Seuvrées cultivées par le domaine apporte ici une touche délicate et sensuelle à un vin harmonieux souple et fort élégant. Le boisé est assez discret et "classieux" et l'ensemble construit sur des tanins polis. Finale de bon aloi pour un vin pur et séduisant. Bien +

Gevrey-Chambertin 2010 - Charlopin: De robe sombre et d'impression nasale mûre, ce Gevrey issu pour partie de la Justice cultive la douceur tannique et un vrai raffinement e texture. Sans doute proche de sa mise en bouteille "potentielle" il exhale de fraîches senteurs de fruits rouges sur une matière soyeuse. Un vin franc et net. Bien +

Gevrey-Chambertin 2010 - Chevallier: Couleur rubis, senteurs un peu torréfiées et corps svelte composent un Gevrey franc et léger qui pourra être consommé en jeunesse. La mise approche car le vin semble "près". Tanins fins, boisé intégré. Assez Bien.

Gevrey-Chambertin 2010 - Drouhin Laroze: Dans une phase ingrate, le vin s'est montré un peu raide et sans ce poli qui signe les cuvées du domaine habituellement. Le nez un rien éventé pourrait signaler un SO2 libre bas  ce qui resserrait les arômes ce jour là. A revoir.

Gevrey-Chambertin 2010 - Sylvie Esmonin: La couleur très sombre à reflets rubis introduit un nez épicé à souhait - on sent une probable vendanges entières - en même temps que surligné par un boisé beaucoup trop dominateur. Cela se confirme en une bouche compacte et puissante qui "bénéficie" des lourds tanins d'un boisé que je n'ai pas apprécié car beaucoup trop démonstratif. Dommage car la matière initiale semblait d'excellent niveau et surtout construite sur une acidité fringante car la salinité finale était au rendez vous. Destiné aux amateurs de vins du nouveau Monde et aux palais peu avertis de la finesse constitutive bourguignonne. Un peu de naturel que diable!  Moyen-Assez bien.

Gevrey-Chambertin 2010 "Vieilles Vignes" - Jérôme Galeyrand: Une couleur assez légère et un nez discret signe sans doute un vin qui se place dans une phase gustative ingrate. Il n'est manifestement pas "près" mais certains signes plaident pour une qualité qui est un peu masquée. Les tanins sont abondants et un peu anguleux, les senteurs fines et purs et la tension interne remarquable. Je crois au potentiel de cette cuvée qui semble un peu typée par une proportion de baies entières. Bien- Très bien.

Gevrey-Chambertin 2010 - Emilie Geantet: Beaucoup de souplesse dans cette cuvée ronde harmonieuse et sensuelle qui bénéficie d'une vinification attentive n'ayant pas forcé sur l'extraction. Très frais et naturel avec ses arômes de griotte amère, le vin est déjà d'une insolente digestibilité. Pas la carrure d'un premier cru mais le juste niveau d'un très bon village. Très bien.

Gevrey-Chambertin 2010 "Vieilles Vignes" - Jean-Michel Guillon: Très sombre, d'impression mûre et bâti sur un corps dense, c'est un vin qui en impose de prime abord. Las, des tanins un peu rêches le marque dans une finale pourtant rémanente. L'élevage impose sans doute encore de l'attendre avant de le placer sous verre. Bien + - Très bien.

Gevrey-Chambertin 2010 " Vieilles Vignes" - Harmand Geoffroy: Le nez un peu lactique répondait à une couleur sombre. Si j'ai été un peu gêné par le profil olfactif initial, la bouche m'a pleinement convaincu par sa densité. Tanins souples, matière très serrée et superbe "touché de bouche" pour une cuvée qui année après années confirme son "standing". Longue finale. Très bien +

Gevrey-Chambertin 2010 - Heresztyn: Comme toujours la finesse et la légèreté marque cette cuvée pure et aérienne qui se fait ici séductrice par la douceur de son grain. Un vin  de mi-corps qui évoquerait presque la nature d'un Chambolle tout en préservant la fougue du Gevrey. Bien.

Gevrey-Chambertin 2010 "Vieilles Vignes" - Humbert: Finement réduit et marqué par une torréfaction boisée un peu saillante, le vin est néanmoins bien équilibré sur une acidité qui tend sa matière et allonge la finale. L'assemblage final comportera sans doute un peu moins de marque boisée et cela lui ira comme un gant! Bien.

Gevrey-Chambertin 2010 - Taupenot-Merme: Dans un registre délicat et frais difficile à obtenir en 2010, le domaine signe une cuvée très pure et soyeuse. Les tanins sont sans aspérité, la couleur assez légère mais très intense et la matière  harmonieuse. Pas un monstre de puissance mais quel charme! Bien ++

Gevrey-Chambertin 2010 "Vieilles Vignes"- Marc Roy: Trois cuvées présentées dont Clos Prieur et la cuvée Alexandrine. Celle-ci se montrait lactique et marquée par la réduction. Une petite animalité marque encore une bouche très mûre et fluide disposant de tanins polis. Pas en place en ce moment. A revoir.

Gevrey-Chambertin Cuvée Alexandrine 2010 - Marc Roy: La couleur foncée annonce un vin dense et puissant. Cela se confirme en bouche par une très belles pureté des senteurs alliant avec intensité une fine torréfaction et des notes de fruits noirs et de poivre blanc. La bouche est fort bien équilibrée entre juste acidité et tanins fondus et la longueur est digne d'un bon premier cru. Un excellent potentiel pour cette cuvée. Très bien +
 

Gevrey-Chambertin 2010 - Thierry Mortet: Couleur assez sombre et nez centré sur la mûre et le bourgeon de cassis...manifestement le vin est en fin de réduction. Cela n'empêche pas la matière de s'exprimer en une bouche droite et compacte, construite sur des tanins fins et un corps imposant. Très beau vin! Très bien +

Gevrey-Chambertin 2010 "Vieilles Vignes" - Naddef: Comme souvent au domaine la couleur est très sombre. Centré sur un nez torréfié et quelques peu animal, les senteurs de fruits noirs pointent à l'aération et se montrent assez complexes et intenses. Bouche compacte et énergique dont les tanins marqués ont un peu de mal à ne pas "assécher" quelque peu la finale. Patience car la densité est là. Bien.

Gevrey-Chambertin 2010 - Philippe Rossignol: Un nez mentholé exhalant  également des senteurs épicées souligne une couleur sombre. En bouche le boisé de l'élevage est encore présent mais ne masque en rien une matière puissante qui porte une finale rémanente. Donnons lui le temps de fondre son boisé mais le vin a une sacrée personnalité. Très bien

Gevrey-Chambertin 2010 - Sérafin: Une couleur sombre aux accents violacés précède un nez torréfié fortement marqué par l'origine de son boisé. Si la bouche est riche et carrée, elle manque aussi de dessin et pourrait s'égarer avec bonheur du côté de la finesse. Un vin rude et austère qui doit encore être élever quelques temps mais qui a du "fond" incontestablement. A revoir.

Gevrey-Chambertin "Champerrier" 2010 - Tortochot: Sans doute l'un des vins les plus décevants de la série. Couleur légère, senteurs ligneuses et matière végétale font de ce vin un bien modeste exemple de ce que la commune peut - et doit - produire. La bouche est maigre et dure. Une déception. Très Moyen.

Gevrey-Chambertin 2010 -Trapet: Quel beau vin! Matière concentrée, couleur rubis profonde, et senteurs de baies rouges mêlées aux épices et au bâton de réglisse. Une merveille d'équilibre, de douceur tactile, de naturelle et de distinction pour une vinification d'une rare adresse. La classe! La meilleure cuvée "ronde" de l'année. Hors classe dans sa catégorie.



Publié dans Côte de Nuits

Commenter cet article