L'influence des internautes sur la vente des vins et degustateurs.pro

Publié le par Le Blog de Patrick Essa

 

Je lis souvent sur les forums consacrés au vin que la masse des internautes qui y contribuent pourrait bien être devenue une sorte de contre-pouvoir, susceptible un jour prochain de supplanter la presse écrite. J'avoue que ces remarques faîtes par les membres actifs de ces sites me laissent quelque peu dubitatives. Comment en effet imaginer que ces lieux très volatiles où l'information défile "plus vite que son ombre" puisse servir de points d'appuis à des acheteurs toujours soucieux de rationaliser leurs achats en engrangeant des informations fiables, vérifiées et avérées. Il ne suffit pas je crois d'affirmer haut et fort son goût pour qu'immédiatement celui-ci face "jurisprudence."

 

  Je crois plus sereinement que dans la masse informe des brèves, textes et messages -innombrables déjà et cela risque de s'enflammer avec le Web 2.0- qui circulent "on line", il n'en est guère plus de 5 % de vraiment pertinents ou en tous cas reçus comme tels. 

 

   Bien entendu les moteurs de recherche pointent systématiquement sur les lieux les plus fréquentés et les audiences pourraient faire croire qu'un certain pouvoir est entrain de se mettre en place. Cependant si autant de clics se concentrent sur les forums ou d'autres interfaces c'est avant tout en raison des entrées multiples qui sont la base même de l'ergonomie de ses espaces. Il ne sert à rien d'imaginer qu'un message qui comporte des dizaines de réponses et plusieurs milliers de "vues" a un quelconque intérêt car la plupart du temps il est parfaitement "daté" peu lisible et donc à peu près inutile à celui qui tombe dessus au hasard d'un "surf".

 

  Les messages rapides - et chez certains compulsifs - génèrent des comportements de péremption évidents qui conduisent l'internaute à considérer bien souvent que ce qui est mis en ligne le matin a perdu une partie de sons sens et de son importance l'après midi et que 30 jours plus tard sa "valeur" est quasiment oubliée. J'exagère à peine et sait bien qu'il est parfaitement illusoire d'imaginer que nous puissions fédérer avec constance tout un panel d'amateurs formant une sous culture qui consacre au vin un large temps de ses loisirs. Non, il est évident que les forums regroupent les 2 à 5 % d'individus passionnés qui ont une attitude de "fan" et qui à eux seuls forment ce que j'appelle souvent les "people du vin". Les mêmes se précipitent chez les "stars" du moment, veulent "accéder" le plus vite possible aux crus "vedettes" et ne font que véhiculer les principales vérités affirmées par d'autres. Rien d'original en somme.

 

   Je vous rassure chers internautes, je ne vous fustige pas, je n'essaie pas de minimiser vos efforts d'écriture parfois très conséquents et sais bien que la plupart des rédacteurs et lecteurs réguliers de degustateurs.pro ne viennent pas ici pour suivre la Vox populi communément admise. Mais enfin il est bon aussi de ne pas nous prendre pour ce que nous ne voulons pas être et surtout il nous est loisible de ne pas inféoder nos stratégies à certains producteurs capables de se servir habilement du web pour diffuser insidieusement leurs propores vérités, celles qui les arrangent.

 

       Ainsi degustateurs.pro n'a pas pour principe de peser sur les choix des amateurs en les influençant. C'est un espace de connaissance où celui qui le souhaite doit pouvoir prendre des informations qui lui permettront d'affiner son goût, de parfaire ses choix, de guider ses pas sur les sentiers du vignoble, de comprendre un travail vigneron, de développer ses relations...bref d'affirmer encore mieux une activité relationnelle humaine, lucide et saine.

 



Patrick Essa

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jaffuel 01/11/2014 06:29


Les écrits du Web influencent ceux qui les écrivent... je suis aussi d'accord avec ce point de vue qui n'est pas contradictoire avec le fait que ceux qui lisent ses écrits soient aussi
influencés. Un certain sylvain a ainsi lu et "commenté" un "vieux" post sur une Bastide 2004 d'Alquier. Cliquez sur "sylvain" et vous tomberez sur... merci Patrick d'effacer le commentaire ce de
ce sylvain qui illuste à la perfection l'une des raisons qui m'a conduit a ne plus écrire... pour l'instant...

Jaffuel 22/10/2014 11:20


Salut patrick


je te rejoins sur la versatilité du web... je te rejoins sur les moins de 5% d'internautes dont les messages sont pertinents voir influents. Influents car je ne peux que constater au
regard des propositions des professionnels du vins (caviste, journalistes) que ces professionnels ne sont pas insensible à ce qui est écrit... Il y trouvent même une certaine inspiration et même
parfois des revenus... Nombre des domaines référencés sur feu dégustateur.com sont aujourd'hui devenus des stars que cela soit des vignerons de l'année pour telle revue ou des vignerons "étoilés"
pour d'autres. On trouve facilement ces noms chez les cavistes en ligne ou dans les villes de provinces. Cela dépasse d'ailleurs le cadre de la bourgogne. (sipp, rietsch,
ginglinger, bernarhd,burgaud, roilette, boulay, ermitage du pic, et nos amis les supply ..). 


Le web dans son ensemble est loin d'être influent mais certaines plumes du web le sont beaucoup. C'est ce que l'on appelle des leaders d'opinions et tu en es un. Téléphone comme client et pas
comme Patrick Essa à certains domaines dont tu as parlé AVANT d'autres depuis 10 ans et tu verras si tu peux simplement récupérer quelques bouteilles... observe la flambée des prix de ces
domaines qui ont été promus par certaines plumes et en particulier la tienne... cela ne changera pas l'économie du vin qui à 90% est une économie de marché internationnal où ces domaines ne
sont qu'une goutte d'eau, mais par contre cela a changé leur vie et boosté leur activité... et impacté négativement mes achats car comme le disait ma grand mère, les arbres ne montent
pas au ciel et tout à un prix, ce prix étant celui que le client qui paie est prêt à débourser.

Cédric 22/10/2014 10:52


Bonjour Patrick,


rigolo l'acronyme de Leur Propre Vérité :-)


Après avoir pris du recul avec le monde du vin et ses faiseurs de roi, je constate qu'effectivement les écrits du net n'influencent que ceux qui les écrivent... Cela est même assez cocasse
parfois!


Mes amitiés à Catherine et à ta belle famille, et au plaisir de vous revoir.


Cédric