Meursault "Limozin" 2007 - Domaine Sylvain Dussort à Meursault

Publié le par Patrick Essa

 

  Le Limozin a la tenue et le caractère d'un Genevrières du bas en sa partie haute et ses terres très courtisées produisent sans doute avec le Tessons le meilleur des "seconds" de la commune quoique dans un registre fort différent. Là où Tessons est tendu et racé, Limozin se montre velouté, ample et enveloppant surtout s'il est issu de vieilles vignes, et elles ne manquent pas dans le secteur! Henri Germain, François Buisson,Rodolphe Demougeot, Michel Bouzereau en produisent de remarquables  dans des styles proches qui mêlent richesse et harmonie sur des belles notes de fruits blancs.

 

   Son sol argilo-calcaire est composé de terres blondes mêlées de petits cailloux en sa partrie haute et de sols plus profonds en sa partie basse non loin du lavoir communal. L'endroit est très légèrement incliné vers le levant, solaire et mûrit prcocément. IL faut en général le récolter assez tôt pour préserver une tension interne affirmée, sinon il peut se montrer quelque peu capiteux, puissant voire un peu opulent. Il s'agit sans doute d'un des "seconds crus" les plus séveux de cette commune dont le finage génère des fruits naturellement riche en glycérol.

   Le domaine Dussort possède ici une quinzaine d'ares situées dans la partie nord du cru, là où il se termine en pointe ( voir photo) Les vignes ont une vingtaine d'années et sont désormais isolées alors qu'auparavant elles entraient dans la composition de la cuvée  Meursault générique. Les vins sont élevés sous bois avec une proportion de fûts récents et sont mis en bouteilles entre 14 et 18 mois après la récolte. Sylvain produit des vins parfumés et très accessibles en jeunesse, mais - il me l'a maintes fois prouvé au domaine - ses vins vieillissent parfaitement sans la moindre note oxydative durant  15 années (au minimum). Une qualité très recherchée par les grands amateurs aujourd'hui...comme hier!

  Ce 2007 se présente sous une couleur or-vert, très claire, limpide et d'une jeunesse étincelante. Le nez est encore un peu marqué par des notes fermentaires liées à un élevage attentif sur lies fines. Point de réduction ou d'accents végétaux ici. il s'exprime à l'aération sur des senteurs de fleur de vignes, de fruits blancs et de menthe poivrée, très intenses. La bouche est harmonieuse et construite sur une acidité juste qui apporte fraîcheur et tension à une trame riche et très aromatique, centrée sur la mangue, la poire william et fine ligne naphtée sus-jacente . Un élevage discret procure une immédiateté plaisante à ce vin charnu et gourmand qui ravira les amteurs de Meursault "classique", idéalement mûr. Une réussite. Très bien+

style classique

Publié dans Côte de Beaune Blanc

Commenter cet article