Nuits Saint Georges Les Pruliers 2009 - Lucien Boillot

Publié le par Patrick Essa

4A74E_image.jpg

   La commune de Nuits comme celle de Beaune n'a pas de grands crus. Ce constat conduit aujourd'hui de nombreux observateurs à minimiser leurs qualités au regard des autres communes qui font parties de leurs Côtes. Soyons clair les classement ont volontairement positionnés ces deux finages comme " greniers à raisins " des grands négoces qu'elles abritaient. La notion de crus hiérarchisés ne pouvait fonctionner à base de découpages trop généreux et de prix moyens par bouteilles importants. Peu de vins de haut rang produits pour faire naître le désir d'accéder à l'excellence et de nombreux bons vins produits pour être commercialisés à prix médians selon des approvisionnements contrôlés et contrôlables. Le négoce nuiton a sans doute un peu sacrifié ses crus sur l'autel d'une paix sociale avec les producteurs vignerons des années trente sis sur les GC des communes avoisinantes pour maîtriser les volumes... Nuits sans doute s'en mord les doigts aujourd'hui! La plus value GC ayant été multiplié par 10 et plus... 

   Ce Pruliers est le témoins direct de ces classifications arbitraires car déjà planté depuis 30 ans en 1935 il aurait dû se positionner au sommet de la pyramide qualitative bourguignonne. Pierre Boillot sait bien que ces pieds aujourd'hui centenaires donnent des vins bien supérieurs au Clos de Vougeot ou aux Echezeaux tant leur corps est imposant années après années. Ce 2009 est prodigieux et pourrait sans problème entrer parmi les trois meilleurs vins que j'ai dégusté dans ce millésime. Sombre, intensément parfumé, construit sur une trame monumentale, il nous a abasourdi par son éclat et sa longueur. Il faudra bien un jour que l'on rende à césar ce qui lui appartient et à Pierre Boillot la notoriété qu'il mérite. Je l'imagine avec un Clos de Bèze ou un Bonnes Mares entre les mains... Il les mériterait tant! Hors Ligne. 

Publié dans Côte de Nuits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article