Pommard Rugiens 1962 - Michel Gaunoux

Publié le par Patrick Essa






    Le climat de Rugiens est sans aucun doute le plus grand cru de la Côte de Beaune si l'on considère sa portion basse. Terre ferrugineuse placée au milieu d'un coteau riche en argiles à larges feuillets, le Rugiens Bas est un vin unique et puissant qui mérite d'être attendu plus d'une décennie pour que l'on commence à percevoir sa véritable nature. Je me souviens d'exemples fabuleux de ce vin dans les millésimes 1919, 1928, 29, 34 et 43. De moments absolument étourdissants avec les vins de Battault-Rieusset et de Pothier-Rieusset, puis plus tard chez Pillot à Chassagne.
   Le domaine Michel Gaunoux est à son zénith en ce début des années 60 et alors était considéré comme la valeur or de la Côte de Beaune. Son Corton Renardes et ce Rugiens Bas de 70 ares forment avec son Grands Epenots une incomparable trilogie qui formera les palais des amateurs les plus avertis et exigeants de l'époque...dont mon pére.
Boire ce 62 de 50 ans fut évidemment une expérience passionnante car
le relier à cette culture bourguignonne lui confère une indéniable valeur
de témoignage.
   La robe est encore vive et sombre et si la turbidité est un peu élevée on se rappelle qu'elle est tout à fait dans les canons de l'époque. Las, le nez est un peu déviant et exhale des effluves d'amadou et de champignons séchés. La bouche est pourtant puissante, en vie sur ses arômes de chocolat noir et de caroube et une fine trace muscadée. La note déviante emporte toutefois une finale un peu sucreuse qui n'a pas la race attendue. J'ai bu ce vin de mon année sans déplaisir mais force est de reconnaître que mon jugement était tempéré par mes sens. Merci maître Meyer, ton amitié m'est précieuse...


Publié dans Côte de Beaune Rouge

Commenter cet article