Pommard Rugiens Bas 1999 - Aleth Girardin

Publié le par Patrick Essa

Pommard Rugiens Bas 1999 - Aleth Girardin Un des meilleurs climats de la Côte de Beaune dans LE millésime le plus abouti de ces 100 dernières années sur le secteur, ne pouvait générer un vin simplement bon. Sa couleur soutenue et peu évoluée préfigure une intensité nasale hors du commun se déclinant sur un fruité noir et frais évoquant l'airelle, la mûre et le pruneau ainsi qu'une touche fumée/réglissée des plus nobles. Bouche ample, puissante et parfaitement aboutie aujourd'hui mais qui semble pouvoir encore se garder plusieurs lustres. Un vin bâti pour affronter les gibiers les plus sauvages et les plats les plus raffinés. Un très grand moment.

Publié dans Côte de Beaune Rouge

Commenter cet article

Benveniste 14/10/2015 20:56

Merci pour cet article. Il m'en reste deux bouteilles dans le même millésime. A la lecture de ce commentaire je vais les garder encore quelque temps.

LES SENTIERS 11/11/2013 14:18


Bonjour Patrick,


j'ai deux questions concernant le Pommard Rugiens : la partie la plus intéressante se trouve-t-elle en haut ou en bas du climat ?


Je suis allé ce week-end au salon des vins de Rouen où j'ai eu le loisir de déguster du Pommard-Rugiens Haut 2011 ; la propriétaire m'a prévenu qu'il fallait s'attendre à un vin plutôt féminin,
car Rugiens se trouve du côté de Volnay ; je suis le premier étonné, car je pensais qu'à l'inverse des Epenots, les Rugiens étaient la représentation masculine de Pommard ! D'ailleurs le vin
dégusté tendait effectivement sur l'élégance (pour un climat qui vise l'appellation "Grand Cru" cela m'a même paru un peu léger)  ; le Pommard-Village était selon moi plus viril ! 


Alors que faut-il en penser : Les Rugiens se déclinent au masculin ou au féminin ?