Puligny Montrachet Les Pucelles 2004 Domaine Leflaive

Publié le par Le Blog de Patrick Essa

Puligny-Montrachet Les Pucelles 2004 - Domaine Leflaive à Puligny-Montrachet

  

 Terroir très homogène si l'on exclu le Clos de la Pucelle qui est légèrement en contre-bas des autres vignes, il fait suite au Clavoillon au nord et aux Bâtard au sud. Assez peu pentu, regardant le levant et composé d'un substrat argilo-calcaire. Ses terres fines, brunes et filtrantes en raison d'une proportion importante de petits cailloux donnent certains des vins les plus fins de la Côte des blancs. Les arômes de menthe sauvage, de poire fraîche et d'agrumes qui le caractérisent en jeunesse sont magnifiés par de subtils arômes de fleurs blanches au cours de la maturation sous verre. C'est un cru de très haut niveau qui partage avec Combettes et Folatières le premier rang de cette classe dans la commune. Je le comparerais volontiers au dessus des Genevrières à Meursault

 

 Par chance de nombreux bons producteurs vinifient ce cru qui encadre le Clos des Meix situé en sa partie basse et en léger dévers vers le Nord Est. Le Clos de la Pucelle commence le finage au nord et est intégralement vinifié par la maison Chartron qui n tire un vin très fin et aromatique une personnalité que lui confère ses terres un peu plus argileuses que le reste du finage. Parmi les autres producteurs je citerais la classe des vins du domaine Marc Morey, le fruit et le côté très racé de ceux de Morey-Coffinet, la densité de la cuvée de Vincent Girardin et la très noble expresion de celui de Philippe Chavy., sans oublier ceux très aériens vinifiés par Franck Grux pour la maison Olivier Leflaive.

  Le cru est très bien placé sous le Caillerets et s'exprime très souvent avec une douceur de texture et une finesse assez unique. Il s'agit toujours du cru le plus complet du domaine Leflaive car il est plus riche en moyenne que les Folatières et possède une distinction qui pourrait le positionner en grand cru.

  Ce 2004 que l'on m'a fait déguster récemment à l'aveugle ne s'est pas montré sous un très bon jour. Couleur assez claire avec un léger voile cotonneux, nez mince, foxé, réduit et s'exprimant sur des accents végétaux assez marqués, il manque vraiment de pureté. La bouche est en meilleure forme car la matière est fraîche et assez dense mais les notes végétales et iodées gâchent la vraie nature racée de ce terroir de premier ordre.LOngueur moyenne. Un vin un peu décevant qui ne semble pas pouvoir évoluer favorablement sur la durée. Moyen.

style classique

Publié dans Côte de Beaune Rouge

Commenter cet article