Morey Saint Denis Premiers Crus: Les crus du Nord

Publié le par Patrick Essa

Morey Saint Denis Premiers Crus: Les crus du Nord

Finage très ancien, Morey occupe une position à part dans la célèbre Côte Nuitonne et à bien des égares possède le vignoble le plus homogène des rouges de Côte d'Or. Seule commune ayant l'intégralité de ses mi-coteaux classés en grand cru, elle a aussi la chance d'être entaillée en son centre par une combe sèche, inclinée vers le levant, autorisant une influence éolienne uniforme et constante qui préserve équilibre et fraîcheur dans toutes les vignes.
Si les sols varient en fonction de leurs localisations, ils ont en de nombreux endroits la capacité - un peu comme à Chassagne - de pouvoir faire naître de grands vins dans les deux couleurs qu'ils soient issus de pinots, de chardonnay et même de l'aligoté. Évidemment cette mixité tacite penche nettement en faveur du noirien et seuls les secteurs hauts sur le coteau voient leur couleur blanchir.
Le rectangle nord des premiers crus qui confinent au finage de Gevrey est ainsi uniquement "rouge" et n'annonce pas - comme on pourrait le penser - le caractère masculin et ferme de cette celèbre voisine. Il y a une évidente raison à cela, les Mazoyères de Gevrey qui les touchent en Chezeaux et Charmes ont tout à fait le profil des Morey!
Zone confinée à environ 200 mètres d'altitude, quasiment plane mais un peu plus élevée que le secteur centre, elle penche légèrement en regardant le Sud.
Ces vignes situées sous l'influence de la Combe Grisard préservent une nature mêlant exposition solaire, sols calcaires et un peu siliceux, sables et influence éolienne fraîche des vents qui descendent du coteau en s'engouffrant dans la Combe. Par leur nature ils sont proches des Combottes souples et mûres de Gevrey et souvent supérieurs à ces dernières car un rien plus froids et épicés. Toutefois lorsque tous les crus sont à leur meilleur en grande année ils n'ont pas tout à fait le souffle des premiers crus du centre.


Morey Saint Denis Premier Cru Les Faconnières

Sur 1,66 ha ce petit premier à tout d'un grand! Sur un substrat argileux associé à de sables, il s'exprime naturellement sur une "tanicité" affirmée qui peut parfois le rendre austère dans les premières années de sa vie en bouteille.
Ce cru assez réputé doit son nom aux employés qui le travaillaient "à façons", ainsi les façonnières furent des mains habiles à le mettre en valeur et sans doute à permettre sa vente en Clos de la Roche durant le Dix neuvième siècle et probablement avant. Ce sens plus proche des gens de la terre que le lien que l'on effectue parfois avec la fauconnerie pratiquées par des familles nobles me paraît plus proche de Morey la laborieuse.
Le domaine de Virgile Lignier en produit un remarquable qui a un souffle et une allonge en bouche parfois sidérante. Il en est également d'excellents chez les frère Marchand et chez Stephane Magnien.


Morey Saint Denis Premier Cru Les Charrières

Proche du style des Faconnières et marqué par des sols du bajocien mêlant argiles et calcaires, les Charrières n'ont me semble t'il pas la profondeur de leurs voisins. Sur ce relief incliné à l'Est, entre les Faconnières et Ormes et en forme de cuvette, les sol filtrants autorise de belles maturités pourtant.
De fait ce vin assez élégant et sensuel joue sur un registre délicat et moins ferme qui peut confiner à la légèreté.
La forme incurvée de sa morpho-géologie favorise sans aucun doute le ravinement et les mouvements de terre se "charriant" spontanément explique en partie son nom. D'autres étymologies évoquent la clarté d'une ancienne clairière mais il y a peu à parier à mon avis sur la pertinence de ce sens là. En revanche un chemin charretier pourraitégalement une explication plausible.
Le Domaine Lecheneaut à Nuits en produit une cuvée aussi confidentielle que délicieuse et Hervé Sigaut (qui a ici 62 ares) à Chambolle également. Le cru est souvent assemblé dans des cuvées premiers crus auquel il apporte sa fluidité et sa finesse.


Morey Saint Denis Premier Cru Le Clos des Ormes

Il ne subsiste que fort peu de vrais Ormes dans notre pays, les maladies virales ont eu raison de ce noble arbre qui pourtant était en de nombreuses contrées le symbole de la longévité et de la mémoire des hommes.

A Morey ce clos historique dispose d'une entrée en pierre de taille mais en revanche n'est ceint d'aucun mur. Une curiosité qui peut déstabiliser le visiteur mais qui en revanche est assez commune en Côte d'Or. Pré-carré quasiment plat - sauf en partie haute ou le sol se redresse fortement sur dix mètres - appartenant pour une très large part au domaine Georges Lignier - il est situé juste sous le Clos de la Roche sur un substrat argilo-calcaire associant des sables.

Influencé par les vents légers et frais provenant de la Combe Grisard, c'est un cru distingué et altier qui évoque un peu le Clos de la Roche avec moins de densité et une jolie douceur de constitution. Sa partie haute est sans aucun doute supérieure mais la zone médiane livre des vins riches et denses qui ne manquent pas d'intérêt.
Notons que le bas du climat est un simple village rarement revendiqué.


Morey Saint Denis Premiers Crus Aux Charmes et Aux Chezeaux (ou Aux Cheseaux)

Faisant suite à la partie Sud des Mazoyères de Gevrey qui ont tout d'un cru de Morey morpho-geologiquement parlant, ces deux crus placés l'un au dessus de l'autre se ressemblent car leurs sous sols voient resurgir comme en Bussieres de petites laves qui se délitent.

De ce fait les vins ont un caractère profond et droit que d'aucuns identifieront comme "minéral". Ce terme souvent galvaudé n'est pas sans fondement dans ce secteur, mais prudence car il correspond plus à un équilibre général - une sorte de souffle tellurique - et s'exprime sur la durée.
Rares, ces cuvées très qualitatives ont une vraie originalité qui s'exprime sur des textures très serrées et des tanins abondants et fins en même temps qu'une certaine fraîcheur constitutive qui n'exclut pas l'intensité d'arômes de fruits noirs et d'épices. Plus proches des Latricières de Gevrey je crois, que des Charmes du secteur Mazoyères.
Sur "Aux Charmes" la cuvée la plus régulière me semble être celle de Virgile Lignier qui en tire un vin de très haut niveau ayant une très bonne capacité de garde. Le même domaine et ceux d'Arlaud et Duband produisent une cuvée de Chezeaux de belle tenue. Toutes sont recommandables.

Patrick Essa - 2016

Reproduction interdite

Morey Saint Denis Premiers Crus: Les crus du Nord

Partager cet article

Morey Saint Denis: Les Premiers crus du Centre

Publié le par Patrick Essa

Morey Saint Denis: Les Premiers crus du CentreMorey Saint Denis: Les Premiers crus du Centre

Village méconnu et très souvent dans l'ombre de Chambolle et Gevrey, Morey a sans doute été éclipsé par la notoriété de ses deux principaux grands crus, Le Clos de la Roche au Nord et le Clos de Tart au Sud.
Entaillé en son centre par une combe sèche qui laisse passer des vents frais, il est notable d'observer que l'ensemble du vignoble est incliné vers Le levant et que la petite partie qui verse au Sud a vu son principal lieu-dit - La Côte Rôtie - disparaître sous les maisons d'habitations dès la fin du dix neuvième siècle. Il subsiste toutefois une toute petite proportion de cette orientation solaire en Maison Brûlées incluse dans le Saint Denis.
Les premiers crus du centre que je dénomme ainsi en raison de leur situation sous le village, sont assez semblables et constituent probablement la zone la plus qualitative de Morey en dehors des grands crus. Fortement sous influence du Clos de la Roche voisin, ils cousinent largement avec lui en développant de très originales notes épicées et de girofle.

Morey Saint Denis Premier Cru: Le Clos Baulet

A la suite des Sorbets, ce minuscule premier cru mesure 66 ares et constitue l'une des plus petites entités du nuiton. Son sol en pente douce, argilo-limoneux est idéal pour produire des vins très fins et élégants qui rappellent par leur structure les Chambolle voisins.
Regardant l'Est, placé sous les bâtiments du célèbre Clos des Lambrays, il est un peu à part dans le village en raison de son extrême élégance. Ces dernières années le domaine Hubert Lignier produit ici une cuvée très raffinée.

Morey Saint Denis Premier Cru Les Blanchards

Comme le Clos Baulet, il est assez peu connu et sa revendication est récente sur les bouteilles, auparavant il était fréquemment assemblé dans des cuvées revendiquant la simple mention de premier cru.
Son nom indique t'il une présence de vignes blanches ancestrales, on peut le penser car son sol argileux n'a pas le profil clair d'une zone à terre marno-calcaire comme c'est le cas dans Ez Blanches à Volnay ou dans les Santenots blancs à Meursault.
Vin puissant, dominateur et profond, il a une rusticité en jeunesse qui indique qu'il est capable de fort bien vieillir sur des accents épicés caractéristiques du secteur.
Les domaines Arlaud, Frédéric Magnien et Hubert Lignier produisent tous trois sur ce cru de sérieux vins de garde.

Morey Saint Denis Premiers Cru Les Gruenchers et Le Village

Quasiment pas revendiqué ce tout petit cru mesurant 50 ares se situe au dessus des Blanchards dans une zone un peu plus pierreuse que ce dernier. Il porte le même nom qu'un cru de Chambolle secondaire mais toutefois plus réputé que lui.
Ce secteur de milieu de coteau est fort bien abrité des vents de la Combe et constitue une zone à fort potentiel. Il jouxte la partie basse d'un autre secteur premier cru nommé Le Village qui possède les mêmes caractéristiques que lui et qui comme lui participe à des cuvées d'assemblage

Morey Saint Denis premier cru La Riotte:

Entre les Millandes et les Blanchards, ce mini cru qui longe un petit chemin menant aux maisons au dessus de lui , d'où son nom, s'exprime entre douceur et puissance sur un registre frais très original.
Je pense qu'il va de paire avec les Millandes voisines mais sur un mode un peu plus ferme qui requière de la patience. Orienté à l'Est et reposant sur un sol assez calcaire, il est parfaitement drainé et ressuie assez vite.
Les domaines Perrot-Minot et Taupenot-Merme en vinifient de forts complexes et ils atteignent souvent le niveau du Saint Denis qui se prolonge au dessus des maisons Le surplombant.

Morey Saint Denis Premier Cru Les Millandes:

Au coeur de Morey les Millandes sont Le premier cru Le plus célèbre et sans aucun doute le plus qualitatif de la commune. Proche des grands crus, son sol argilo-calcaire est fort proche de la qualité des climats formant la partie basse du Clos de la Roche.
Son nom Mi-lande signale sa position centrale au milieu du finage cultivé par les Loups, nom donné aux habitants de la commune. Les Loups au milieu de leur lande, voilà qui à n'en pas douter donne le caractère de ce vin sauvage et épicé qui a tout à fait la race d'un grand cru et que je positionne parmi les dix meilleurs premiers crus du Nuiton. D'autres explications étymologiques cherchent à relier ce nom avec Le millerandage du raisin qui génère de toutes petites grappes fortement sucrées ou encore avec le millet qui ici aurait pu être cultivé. Outre le fait que ce cas est plus fréquent dans les blancs de chardonnay cela ne semble guère approprié à ces terres parfaitement drainées et fertiles.
Arlaud, Legros, Heresztyn et Serafin livrent tous sur ce cru des vins sensuels et profonds qui associent finesse de texture à complexité aromatique.

Morey Saint Denis Premier cru Les Chenevry:

Situé sous les Millandes ce cru plus argileux et faiblement incliné possède des sols blonds et assez profonds qui pourtant ressuient bien. Cru mineur qui est souvent assemblé, il peut surprendre par sa belle accessibilité en jeunesse. Il a aussi la chance d'être cultivé par d'excellents vignerons.

Son nom provient sans doute d'ancienne plantation de Chanvre qui signalent une zone humide et fertile. Le bas du climat encore plus argileux est classé en village.

Patrick Essa - 2016

reproduction interdite

Morey Saint Denis: Les Premiers crus du Centre

Partager cet article