Verticale de Clos de Tart

Publié le par Patrick Essa

Verticale de Clos de Tart

Clos de Tart 2014: dégusté sur fûts au domaine avec Sylvain Pitiot nous avons approché la richesse et la douceur de texture des vignes du bas entièrement éraflées et la tension plus affirmée des vignes hautes vinifiées avec un peu de vendanges entières. Le vin semble devoir être svelte, marqué par un petit trait de vert et une juste allongé. Prometteur dans le contexte des modestes vins du nuiton en 2014.

Clos de Tart 2013:l'année fut compliquée à maîtriser au plan végétatif et se révéla tardive et porteuse d'un message fruité frais et dynamique. Petit millésime de transition non dénué du charme de ce grand terroir, il réussit à séduire par sa vivacité, son fruit très pur et un boisé aussi luxueux que bien fondu. Un joli vin qui a demandé un travail acharné.

Clos de Tart 2002: c'est un grand millésime et le vin est vraiment à la hauteur dans le contexte très relevé des grands crus de la région. Plus Musigny que Chambertin, plus Saint Vivant que Richebourg, il a pour lui une classe folle et un grain de texture soyeux et reptilien qui s'insinue doucement dans le palais. Notes de sureau, de chocolat amer, de fraise des bois et de griotte vive, finale impressionnante. Un sacré vin.

Clos de Tart 1999:On lit de temps à autre que ce vin serait raté ou au moins peu réussi. Je veux bien acheter toutes ces infâmes bouteilles! Le vin est certes boisé fort et tannique mais aussi d'une rare puissance et d'un equilibre souverain. Fruits noirs, mats, ferrigineux, réglisse... Pas encore prêt en fait! Attendre si vous en avez.

Clos de Tart 1988: encore sombre, d'une rare douceur et extrêmement concentré il surprend car la production de cette époque était moins riche et dense en moyenne qu'aujourd'hui. Un vin près à être bu sur ses accents de fleurs fanées et de fruits rouges frais. Géniale rencontre avec un vin improbable dont le terroir a transcendé la vinification.

Clos de Tart 1985:Une bouteille conservée dans de bonnes conditions en cave très fraîche vieillit peu et préserve sa jeunesse. Celle-ci était éclatante de finesse et de douceur. Petite couleur rubis, accents kirschés, tanins de soie, longueur finement sucrée et saline, un cru séveux vinifié à l'ancienne mais tellement séduisant.

Clos de Tart 1965:Une année horrible où tout fut rentré pourri et sans jus! Et pourtant le vin est là, trouble, encore fruité, un peu centré sur des notes d'amadou et de girolle et possédant vivacité et allonge. J'ai beau savoir que cela devrait être impossible... ce vin est là! Un miracle!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article