Morey Saint Denis Premier cru (3): Les Genavrières

Publié le par Patrick Essa

Morey Saint Denis Premier cru (3): Les Genavrières

Dans les villages où les grands crus ont été largement remembrés selon des intérêts communaux évidents, subsistent des crus miniatures dont les meilleures parties ont été associées aux grands crus joignants. Ainsi ces Genavrières ont elles été déclarées aptes à augmenter la surface du Clos de la Roche voisin il y a une petite centaine d'années. Toutefois par soucis de qualité le haut du cru resta alors un simple Morey promulgué par la suite premier cru dans le courant des années 1950.


Fort proche des Chaffots voisins, partageant avec lui une pente forte comprise entre 230 et 279 mètres, un bon drainage et une belle exposition Est en même temps qu'un sol pierreux marno-calcaire, c'est un joli cru frais et altier. Sans avoir la profondeur des grands crus voisins il joue une partition fine et assez délicate qui évoque les crus de Chambolle comme les Fuées sans toutefois avoir toute leur complexité.


Si le domaine Marchand Frères possède ici 8 ares et en tire certaines années un vin souple et racé, ce sont les domaines Peirazeau (68 ares) et des Monts Luisants (33 ares) qui en ont le plus en production. Le premier fournit généreusement le négoce haute couture de la place (Marchand-Tawse, Lucien Le Moine) et en produit également, alors que le second diffuse depuis Beaune des vins délicats parfaitement élevés.

Patrick Essa - 2016

Morey Saint Denis Premier cru (3): Les Genavrières

Publié dans Côte de Nuits

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article