1 articles avec santenay

Comprendre le vignoble de Santenay

Publié le par Patrick Essa

 

Santenay produit des vins rouges riches et généreux qui s'expriment avec bonheur sur des arômes mêlant fruité mat et accents subtilement épicés. Forts différents de ceux de Chassagne au Nord et de l'ensemble du Beaunois, ils ont un grain de texture plus ferme qui peut en jeunesse confiner à l'austérité mais qui les conduit à vieillir admirablement. Plus proches des Mercurey de la Côte Chalonnaise non loin, ils ont aussi un petit air de ressemblance aromatique avec la partie Sud du vignoble de Nuits Saint Georges - les vins les plus fermes du finage en moyenne - sans toutefois en avoir toute l'ultime profondeur.

 

   Ses meilleurs terroirs vont de paire avec les crus les plus charpentés de Côte d'Or et il est assez curieux d'observer leur relatif manque de notoriété.  Cette bourgade "mixte" qui associe la production de vins et les bienfaits de ses eaux thermales semble souffrir de ce mélange de genre, pourtant les producteurs de la commune ne manquent pas d'atouts car leur vignoble possède une indéniable qualité conférée par des sols multiples exposés quasi entièrement vers l'Est.

 

  Santenay est implanté sur le flanc Sud du synclinal de Volnay dans une zone ou le substrat d'origine jurassique redevient marno-calcaire et rocheux comme plus au Nord dans le Nuiton. Sous l'influence d'un double réseau de failles associant celles nées du Horst du Mont Saint Vincent et les failles bordières de la plaine de la Saône, les strates géologiques se sont entremêlés selon des étages qui marquent fortement les climats où naissent les crus.

 

1662161_10201616491879422_1337197354_n.jpg 

 

   La zone des premiers crus correspond aux strates du Jurassique moyen qui sont articulées sur trois secteurs rectangulaires de formes et de surfaces variables. Ce sont des zones marneuses qui reposent sur le calcaire dolomitique de la grande oolithe. Des sols de tout premier ordre qui bien exposé à l'Est se situent entre 220 et 330 mètres d'altitude.

   On distingue au Nord une première zone mesurant près de 50 hectares qui s'étirent de La Comme touchant Chassagne jusqu'au Passe Temps contre les maisons du village de Santenay. C'est un coteau admirable qui compte parmi les plus beaux de Côte d'Or et qui autorise toujours à ses fruits un mûrissement idéal. Très régulier, il magnifie la nature du pinot noir pour l'entraîner vers des sentiers épicés et intensément fruités très originaux. Il fait avoir goûter à la richesse d'un Gravières ou à la délicate nature du Clos des Mouches pour s'en convaincre. Comme, Clos Faubard et Beauregard plus élevé ont un grain plus frais mais toujours une énergie interne étonnante qui leur procure une remarquable et naturelle buvabilité. Ils se déclinent parfois - rarement - en blancs - mais ils sont rarement au même niveau. Signalons encore le Clos de Tavannes qui est dans le prolongement des Gravières et qui a toujours été historiquement le climat le plus recherché de Santenay. Il n'est je crois pas toujours au dessus des autres crus mais tout en se gardant fort bien , il s'ouvre sans doute un peu plus vite sur un fruité qui évoque les Volnay du secteur Sud. Une partie du finage vraiment originale. 

    Entre Santenay le haut et Santenay le Bas une seconde zone de taille plus modeste comprend les excellents Beaurepaire et Maladière. Le substrat est assez proche du premier mais la zone est plus pentue et un peu plus élevée sur le coteau. De ce fait les vins y puisent une nature plus élégante mais également peut être moins riche et dense. Ce sont des vins délicats et fort goûteux que je place pour ma part au sommet qualitatif de la commune. Quelques chardonnays donnent sur le secteur des vins d'une classe rappelant les vins d'altitude de Chassagne. Rapport qualité prix imbattable.

  Enfin le secteur jouxtant les Maranges non loin des substrats du Lias, les " Clos Rousseau " petits et grands. Peu souvent distingués ils peuvent être d'une rare plénitude et donner des vins corsés et volumineux non dénués de finesse. Les Grands Clos Rousseau plus élevés sont en général plus aboutis encore mais bien malins ceux capables de les distinguer aujourd'hui. Les Fourneaux juste à côté et vendus en Clos Rousseau ne m'ont jamais pleinement convaincus, mais il est vrai que j'en ai goûté trop peu souvent de manière individualisée en élevage ces dernières années... Voir!

santenay.gif

 

   

    Il existe plusieurs zones classées en villages. Elles ont des expressions fort différentes selon qu'elles se situent en partie haute ou en bas de coteau. On retiendra que ces zones sont très souvent inclinées vers l'est ou le Sud-Est et qu'en général elles gagnent à être assemblées pour réaliser des cuvées "rondes bénéficiant" de la richesse des terres argileuses des bas avec le côté plus tendu et frais des zones calcaires d'altitude. Elles ont dans le passé porté des plants - dits de Santenay - un peu productifs et colorés qui manquant de finesse et donnant des vins rustiques ont sans doute porté préjudice à l'appellation. Tout cela a aujourd'hui beaucoup changé sous l'impulsion d'une jeune génération ayant largement replanté avec du matériel végétal de premier ordre même s'il subsiste de ci de là des îlots anciens encore peu intéressants à vinifier pour produire des villages d'élite.

    Le secteur du hameau de Saint Jean et sous les roches situé au dessus de Santenay le haut est marqué par des calcaires durs et un substrat très caillouteux qui est orienté Est Sud Est selon une double pente. Les climats de Sous Roche et de « Bieveau » donnent ici des vins frais et gourmands qui ne manquent pas d'accessibilité et de finesse. Ce sont de très bons villages à rechercher pour eux même et qui se déclinent dans les deux couleurs. Plus proches du hameau les "Saint Jean", "en Charron" et "Sous le bois de la fée" donnent des crus aériens et vifs qui ont de la tenue.

  Entre le bloc des premiers crus du Nord et celui du centre se trouve le très bon climat des "Hâtes" qui donne je crois les pinots noirs les plus aboutis de la commune en appellation village. Parfumés, pleins et ronds, ce sont d'excellentes affaires en général.

  Enfin aux pieds des crus et sur la plaine - incluant une petite partie sur le finage de Remigny la commune voisine - les terres se font plus collantes, argileuses et marquées par des dépôts alluvionnaires. Les vins ont ici un caractère rustique parfois affirmé et il faut peu produire pour générer de bons crus. Le cru le plus vaste se nomme les "Prarons".

Producteurs recommandés à Santenay:

 

Domaine François et Denis Clair

Domaine Lucien Muzard

Domaine Jean-Marc Vincent

Domaine Olivier

 

Domaine Cyrot-Buthiau à Pommard

 

Patrick Essa - 2016

reproductions et citations interdites sans autorisation de l'auteur

 

     

La Côte de Beaune:

 

La Côte de Beaune du Sud au Nord 1: Le vignoble des Maranges

La Côte de Beaune du Sud au Nord 2: Le vignoble de Santenay

La Côte de Beaune du Sud au Nord 3: Le vignoble de Chassagne-Montrachet

La Côte de Beaune du Sud au Nord 4: Le vignoble de Puligny-Montrachet   

La Côte de Beaune du Nord au Sud 5: Le Vignoble de Saint Aubin

La Côte de Beaune du Sud au Nord 6: Le vignoble de Meursault  

La Côte de Beaune du Sud au Nord 7: le vignoble de Saint Romain

La Côte de Beaune du Sud au Nord 8: le vignoble de Monthélie

La Côte de Beaune du Sud au Nord 9: le vignoble d'Auxey-Duresses

La Côte de Beaune du Sud au Noed 10: Le Vignoble de Volnay      

La Côte de Beaune du Sud au Nord 11: le vignoble de Pommard

La Côte de Beaune du Sud au Nord 12: Le vignoble de Beaune 

La Côte de Beaune du Sud au Nord 13: le vignoble de Savigny Les Beaune

La Côte Beaune du Sud au Nord 14: Le Vignoble de Pernand-Vergelesses

La côté de Beaune du Sud au Nord 15: le Vignoble de Chorey Lès Beaune

La Côte de Beaune du Sud au Nord 16: le vignoble d'Aloxe-Corton  

 

Partager cet article