8 articles avec meursault

Meursault Les Petits et Grands Charrons

Publié le par Patrick Essa

Meursault Les Petits et Grands Charrons

 

   S'il est un lieu où les murisaltiens aiment se promener par beau temps, il s'agit bien du Charron. Cette petite route rectiligne longeant le coteau des meilleurs seconds crus de la commune synthétise à elle seule l'esprit paisible de ses villageois, qui y flânent souvent en famille les jours de repos.
   Probable ancienne route romaine, ce modeste chemin de vigne, aujourd'hui goudronné, a de tous temps vu passer les chariots de vignerons et de marchands. À une époque où toute motricité était générée par des attelages  - charraux en ancien français - ce passage obligé pour accéder aux vignes depuis le village était fort fréquenté. Une sente très ancienne - le chemin des Rougeots -  le coupe en son milieu et conduit assez abruptement sur la partie haute du coteau vers le lieu-dit des Vireuils.
    Le Charron est vaste et se découpe en deux entités cadastralement distinctes: le grand et le petit Charrons. Curieusement ces qualificatifs, un peu comme en Musigny, ne déterminent pas une qualité mais sont à relier à la taille des sous-climats. 
   Le Grands Charrons - qui accuse un pluriel assez singulier - part des Luraules pour se terminer vers les Petits Charrons au Nord, il se situe juste sous les Tessons et tout en se montrant moins pentu, plus argileux et moins pierreux, il présente une nature calcaire évidente et un rougeoiement de sa terre plus marqué selon que l'on s'élève sur la pente. Ce substrat ferrugineux marque tout le secteur et éloigne nettement ses vins des premiers crus aux terres plus blondes. Ainsi Charrons n'a que peu  de lien gustatif avec la Goutte d'Or non loin car cette dernière est beaucoup plus calcaire et voit la roche affleurer en certains endroits. Michel Bouzereau et Vincent Dancer ont ici des cuvées toujours très soignées. 
  Au sein des Grands Charrons se trouve une entité de très grande qualité qui forme un Clos d'un peu moins de un hectare juste sous les Tessons du Sud. Le Château de Meursault en a fait très récemment une cuvée "monopole" qui constitue à mon sens la meilleure partie potentielle du climat. Juste sous la vigne des Tessons que j'exploite pour le domaine Buisson-Charles, je puis attester que l'endroit qui fait face au clocher du village sur une pente régulière est idéalement positionné pour générer des vins très racés.
   Plus au Nord-Ouest les Petits Charrons sont également très qualitatifs et si l'on devait les distinguer des "Grands" je crois que je les verrais un rien plus fins et moins puissants. Ils annoncent sans doute déjà la nature plus fraîche et délicate des Chevalières et possèdent toujours un éclat intense des leur jeunesse. Les domaine Ente et Millot en produisent de remarquables.
 
A suivre: Les Luraules
 
Patrick Essa - 2016
Reproduction interdite
Meursault Les Petits et Grands Charrons
Meursault Les Petits et Grands Charrons
Meursault Les Petits et Grands Charrons

Publié dans Meursault

Partager cet article

Meursault Les Casse-Têtes ou les Casse-Tête

Publié le par Patrick Essa

Meursault Les Casse-Têtes ou les Casse-Tête

 

   Petit cru au nom curieux, Casse-Têtes est sans doute le plus discret des magnifiques terroirs à blanc de la côte de Meursault. Au milieu du finage murisaltien, non loin des Tessons au Nord et contre le bas des Narvaux au Sud, il est divisé en petites parcelles de faibles longueurs et donc de petites tailles. Aucun propriétaire n'en possède plus de 35 ares et de ce fait sa production est rarissime. Toutefois sa régularité est rarement prise en défaut.
   Au dessus de la ligne rocheuse émergente qui coupe le coteau de Meursault en deux entités haute et basse, ce lieu-dit minuscule borde les anciennes carrières d'où l'on extrayait la pierre pour bâtir les maisons de maître du village et sans aucun doute la splendide Eglise paroissiale Saint Nicolas. 
   "Minéral" est un terme qui le qualifie avec justesse à plus d'un titre. Son nom d'abord, qui émane probablement des efforts que les vignerons ont consenti pour casser les têtes de roches qui affleurent sur son sol très calcaire et pierreux. Sa situation ensuite, qui, à mi-pente exclusivement et sur une pente modeste surplombant dangereusement les carrières de taille lui confère une tension et une fraîcheur évoquant les notes iodées et salines des reliquats de sels minéraux qui transparaissent dans le cru. Son équilibre enfin, toujours longiligne et épuré il semble être ciselé par les couteaux des anciens carriers qui œuvraient en contre-bas.
   À ce titre il est le plus proche "cousin" aromatique du grand Perrières car comme lui, il requière une longue patience pour affirmer l'ensemble de ses qualités organoleptiques et diffuser son message naturel frais et nerveux en même temps que ses arômes pénétrant de chèvrefeuille, de noisette fraîche et de fleur de tilleul.
   À Saint Aubin son quasi homonyme des "Castets" semble plus souple en moyenne et surtout moins profond mais les deux termes rappellent que ces secteurs devaient être pourvoyeurs de pierres que l'on cassait pour les voies romaines non loin qui menaient de Chalon à Beaune et Autun.
  Il n'est de mauvais Casse-Têtes, aussi je vous laisse le soin de les chercher avec ferveur. Sachez toutefois que la cuvée Tête de Murgers  de Patrick Javiller en contient une petite proportion associée à des raisins privent d'un autre lieu-dit, les Murgers de Monthelie...qui sont évidemment sur Meursault. Un casse-tête les noms en Bourgogne? Je vous l'accorde! 
 
(À suivre: Les Petits et Grands Charrons)
 
Patrick Essa - 2016
reproduction interdite 
Meursault Les Casse-Têtes ou les Casse-Tête
Meursault Les Casse-Têtes ou les Casse-Tête

Publié dans Meursault

Partager cet article

1 2 3 4 > >>