Morey Saint Denis Premiers crus: les crus du Sud

Publié le par Patrick Essa

Morey Saint Denis Premiers crus: les crus du Sud
Morey Saint Denis Premiers crus: les crus du SudMorey Saint Denis Premiers crus: les crus du Sud

La commune de Morey touche Chambolle-Musigny au Sud et dans un passé peu éloigné ses vins issus des parcelles les mieux situées étaient souvent vendus sous le nom du prestigieux voisin.
Pour comprendre cela il faut se replacer dans le contexte du 19ieme siècle et de l'émergence du vin "bouché" où la petite propriété bourgeoise - ou nobiliaire - passait quasi exclusivement par le grand négoce de la place pour écouler son vin en fûts, au sortir des caves. Se mettait alors en place un système d'équivalences par classes de vins qui définissait des standards de qualité constants à des appellations peu sourcilleuses de leurs origines réelles.

En dehors des cinq grands crus actuels, dont on est quasi certain de l'adéquation "sol-cru produit" quelques Clos historiques avaient déjà certaines lettres de noblesse et une singulière entité de production. Nous allons voir que dans cette partie du village, au moins deux d'entre eux se sont toujours vendus à part. Mais en nous reportant sur la carte de Sylvain Pitiot, longtemps régisseur du Clos de Tart, la première entité qui apparaît au Sud sous les Bonnes-Mares et le Clos de Tart est le méconnu Ruchots.


Morey Saint Denis Premier Cru Les Ruchots:


Les Ruchots, est un climat placé en limite sud de la commune dans le prolongement du cru cambuléen Les Sentiers. Sa géo-morphologie quasi plane qui forme une cuvette très légèrement inclinée vers l'Est procure aux vins une douceur de texture remarquable. Ils n'évoquent toutefois que fort peu les grands crus car leurs complexités est moindre.

Les sols légers sont argilo-calcaires et marqués en certains secteurs médians de marnes blanches. Terres à reflets rouges, ferrugineuse car chargée d'oxyde de fer, elle est abritée des vents, bien drainée et filtrante et autorise la production de vins parfumés qui se livrent encore mieux sur la durée. Recherchez ceux des domaines Pierre Amiot et Arlaud.

Morey Saint Denis Premier Cru, Le Clos de la Bussière


Ce monopole de la maison Roumier constitue un Clos à part sur Morey Saint Denis. Comme Les Ruchots, il termine le finage au sud du côté des villages de Chambolle-Musigny. Un peu isolé par son mur imposant et élevé, il repose sur un sol légèrement valloné et incliné vers l'Est qui est composé d'un substrat original fait de petites laves qui se délitent. Ce secteur forme ainsi un micro-climat singulier qui procure toujours une certaine austérité- quasi "cistercienne" - à ce vin qui -de facto- porte superbement son nom.
Clos historique, reconnu depuis le douzième siècle, il a longtemps appartenu à l'abbaye de la Bussière sur Ouche fille de Citeaux.
Je déguste souvent ce cru dans sa jeunesse car il s'agit du plus accessible des premiers crus du domaine car celui qui est produit en plus grande quantité.
Sa surface exploitée est de 2,6 hectares. Cru ferme et Assez tannique dans sa jeunesse, il est toujours marqué par une trame serrée et des tanins anguleux. Mieux vaut donc l'attendre cinq années au moins. Toutefois, ces dernières années le domaine a cherché me semble t'il à assouplir ses tanins et sans renier le caractère naturel du Clos livre un vin plus immédiatement abordable.

Morey Saint Denis Premiers Crus: Le Clos Sorbé et Les Sorbets


À la différence du Clos delà Bussière le Clos Sorbé n'est pas un vrai Clos ceint de hauts murs. Ce fait assez fréquent en Bourgogne - voir le Clos de Bèze - s'accompagne ici d'une situation peu commune puisqu'il est quasiment entouré d'habitations et repose sur un sol ayant une très faible pente.
Sur un substratum du Bathonien, les 4,8 hectares du cru sont argileux et parsemé de rocailles blanches provenant de la décomposition de la roche mère, les vignes livrent des raisins généreux. Maîtriser leur vigueur devient alors dans ce secteur fertile une nécessité si l'on souhaite pouvoir produire des vins de niveau premier cru.
Un vin assez régulier et franc qui n'est pas dans le peloton de tête des premiers crus communaux mais qui se montre toujours accessible et parfumé.
Parmi les bons producteurs la maison Drouhin produit ici un vin sérieux et constant, David Duband qui a repris les vignes de Jacky Truchot livre un vin plus généreux et friand et Francois Legros centre ses efforts sur la finesse de texture.


Les Sorbets - notez la différence d'orthographe - évoquent avec acuité le Sorbier, arbre à fruits rouges qui a probablement donné son nom aux deux crus. Contigus du Clos au Sud, il dispose d'un sol similaire quoi qu'un rien plus caillouteux.
Au milieu des maisons, protégé de l'influence éolienne ce confidentiel premier cru s'exprime en général plus sur la puissance et les tannins et n'est pas sans évoquer le Clos de la Bussière non loin.
Le domaine Serveau produit ici une cuvée qui demande du temps mais qui sur la durée révélé un vrai caractère fougueux.

Patrick Essa - 2016

reproduction interdite

Morey Saint Denis Premiers crus: les crus du Sud
Morey Saint Denis Premiers crus: les crus du Sud

Commenter cet article