Chassagne Montrachet Rouge Clos de la Boudriotte 2009 Ramonet

Publié le par Patrick Essa

 

Coup de Coeur pour les rouges de Chassagne-Montrachet


Je suis un fervent amateur des vins rouges de Chassagne-Montrachet car avec ceux de Blagny ils sont les fidèles cousins deceux du nuiton. Positionné à l'exact endroit où le calcaire du Bathonien resurgit sous forme echynoderme après s'etre abaissé à Comblanchien, il permet au pinot de livrer une partition aussi sensuelle que proche des meilleures expressions de la Côte. Las les producteurs de Chassagne ne semblent plus le croire - à de remarquables exceptions près - et le pinot diminue comme peau de chagrin depuis 40 ans alors que les coteaux et pieds de coteaux blanchissent sans que la logique du sol soit toujours respectée. Songe t'on que Boudriotte et Clos Saint Jean se vendaient au prix du Chambertin avant la crise phylloxérique et que le cours des rouges était près deux fois supérieurs à celui des blancs!


Cette Boudriotte est une survivante qui offre un visage avenant à
une appellation en ayant le plus grand besoin. Comment avons nous pu oublier que ces sols étaient parmi les meilleurs du Beaunois et
comment est il possible de planter du chardonnay dans des zones aussi à même d'illustrer la grandeur de ce cépage! Ce Clos là est pourtant peu cuvé, peu extrait et élevé de manière assez neutre mais précisément cela lui donne un naturel confondant et une race kirschée incroyable. Certes le millésime est excellent et le style Ramonet ne joue jamais la démonstration mais combien il est bon de retrouver des vins riches sous des robes rubis claires et des tanins souples dûs à des plants fins et pas à des macérations de faiseurs...grâce au carbo-glace! Un vins pur, limpide et lisible qui fait honneur à ce village que j'aime tant! TB

Publié dans Côte de Beaune Rouge

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article