Morey Saint Denis Premier Cru (1) : Les Monts Luisants

Publié le par Patrick Essa

 Morey Saint Denis Premier Cru (1) : Les Monts Luisants

Les premiers crus de Morey Saint Denis sont peu connus car leur histoire est assez récente et dépend pour une large partie de la reconnaissance de la commune lors de la création des appellations d'origine premiers crus et villages dans l'immédiat après seconde guerre mondiale. A cette époque, les zones non incluses dans les grands crus assez largement découpés - surtout le Clos de la Roche - portent des noms méconnus, Chaffots, Sorbés, Faconnières, Millandes n'ont pas encore de lettres de noblesse. Seuls le Clos de la Bussière au Sud contre Chambolle et les Monts Luisants et le Clos de l'Orme au Nord ont une réelle historicité et un certain prestige. On pourrait aussi évoquer les Lambrays qui seront classés grands crus au début des années 80 mais celui-ci a toujours été reconnu comme l'égal des meilleures cuvées communales, classement ou pas!

Comme les premiers crus de Nuits Saint Georges - en dehors des cinq plus réputés - ces vins sont moins recherchés que ceux de Gevrey-Chambertin et Chambolle-Musigny, les communes qui les encadrent. Ils sont pourtant de niveau tout à fait comparable. Je commence donc aujourd'hui une petite série analytique qui les passera en revue à la lumière des dégustations que j'ai pu réaliser ces dernières années et avec la volonté de porter sur la commune des "Loups" (Le nom de ses habitants) un regard original s'affranchissant des autres références livresques.



Les Monts Luisants sont vastes et correspondent géographiquement à un ensemble qui du pied de la colline - assez élevée et pentue en ce lieu - aux limites des résineux est parsemée d'une terre toujours plus pauvre et calcaire à mesure que le sol s'élève. Ce substrat argilo-calcaire mêlé en certains endroits parfois de limon et de sables scintille de mille feux lors des soleils de printemps, ce qui lui a probablement donné son nom.

Cru complexe qui peut se décliner en appellation village, les parties hautes, premier cru, les parties médianes et grand cru dans la portion médiane basse qui est incluse dans le Clos de la Roche, il a aussi le droit de revendiquer le titre de premier cru en blanc.

Le rouge est assez rare et ressemble beaucoup au Clos de la Roche avec ses accents finement épicés, il est toutefois un peu moins dense et plein et la plupart du temps assemblé à d'autres lieux-dits. Certaines années Stéphane Magnien en produit une confidentielle et extraordinaire cuvée. Il se vend en général en premier cru. Le blanc est très recherché car il constitue une réelle originalité puisque issu chez Ponsot du cépage aligoté. Nerveux et salin, il vieillit parfaitement et doit plus à son terroir qu'au grain de texture du cépage. Ses arômes de fruits blanc et de cannelle lui donne des petits airs de Charlemagne... Très étonnant! Le domaine Dujac produit également une cuvée blanche mais elle est vinifiée à base de chardonnay. Je la connais peu mais le standard de qualité du domaine est élevé.

La Combe Grisard qui entaille la côte au Nord autorise une ventilation régulière et procure au cru une certaine fraîcheur qui bénéficie à mon sens aux vins blancs. De ce fait le cru produit l'un des trois meilleurs blancs de la côte de Nuits aux côtés de celui de l'Arlot à Nuits et du très rare Musigny blanc.

Patrick Essa - 2016

 Morey Saint Denis Premier Cru (1) : Les Monts Luisants

Les Monts Luisants de Morey produisent des vins rouges et blancs, à partir des cépages pinot noir, chardonnay et aligoté pouvant se décliner en village, premier cru et grand cru... Un cas unique!

Patrick Essa