Chablis Grand Cru Les Clos 2008 - Maison Drouhin

Publié le par Patrick Essa

 

Les Clos est le plus vaste des crus de Chablis. Il mesure 24ha 79a et représente à lui seul un quart de la surface grand cru de l'appellation. C'est aussi le plus étendu des grands crus bourguignons blancs après le Corton-Charlemagne des communes d'Aloxe, Pernand et Ladoix. Son orientation au Sud est complexe car le cru tourne dans le sens Est-Ouest et est fortement incliné en sa partie supérieure. Celle-ci plus caillouteuse, plus pauvre repose sur un sol calcaire du Kimméridgien moyen qui contient les fameux fossiles exogira virgula, sorte de petites huites fossilisées. C'est sans conteste le terroir le plus qualitatif de l'appellation. La partie basse est plus argileuse et ses terres plus lourdes ne participent pas complètement de l'ultime quallité des terres hautes.

Il en résulte des différences ténues dans l'expression des cuvées selon que l'on se trouve sur une origine "haute" ou "basse". Cependant ce vin est toujours à la hauteur de sa grande réputation et il se montre régulièrement le plus complet des grands crus en même temps que celui bénéficiant de la plus importante capacité de garde. C'est un vin brut, sauvage et aérien. Par sa tension et son intensité il ressemble stylistiquement aux parties hautes du Charlemagne d'Aloxe et au Dessus des Perrières murisaltien. Il entre incontestablement dans la catégorie "glorieuse" des vins de cailloux qui évoquent très souvent le silex et l'iode sur des notes d'épices comme la cannelle et une finale quelque peu "saline"...à vous le décrire, j'ai un peu l'impression de le humer et de le goûter!

2008 est une année réussie à Chablis car dans cette région plus que tout autre les rendements font la différence. Ils furent mesurés naturellement et les vins bénéficièrent ainsi d'une concentration remarquable tout en êtant équilibré par une acidité... présente souvent, incisive parfois. Celui-ci est un des meilleurs exemples dégusté dans ce cru sur ce millésime. Couleur très claire, presque limpide en dépit d'une proportion de bois dans l'élevage. Nez sur des accents de gingembre et de zest de citron au départ puis après aération de menthol et de chèvrefeuille. Bouche longiligne, tendue, superbement racée grâce à de beaux arômes de fruits blancs et d'agrumes et une subtile touche fumée. L'élevage est quasiment fondu aujourd'hui et la finale prouve à quel point la matière est à la hauteur de ce très grand terroir. Un grand Chablis. Excellent.

Publié dans Chablis

Commenter cet article