Les Grèves : Climat premier cru de Beaune

Publié le par Patrick Essa

 

Le finage de Beaune est méconnu. Il se fait discret, comme caché derrière les façades lumineuses des négociants et semble devoir courber l'échine face aux crus plus huppés de Corton, Pommard et Volnay. En Côte de Beaune il se vend moins cher que les crus dont il est largement l'égal et qui bien souvent ne possèdent pas au même degré sa noble race et sa légendaire longévité. Sa cuvée la plus illustre ne porte d'ailleurs pas complètement son nom et l'on se souvient en général plus aisément des "vignes de l'enfant jésus" que des Beaune Grèves de la maison Bouchard père et fils.

Ainsi, certains climats bourguignons sont minorés par l'histoire et les usages et ont du mal à se positionner. Je vous propose de les parcourir doucement, au fil des mois, pour les reconnaître un peu mieux et en faire de presque proches, des vins que l'on semblera avoir déjà côtoyés et sur lesquels ont pourra deviser à l'infini... Pouvoir en parler simplement et sans emphase voilà qui me paraît bon pour les fidèles du site! 

 

Grèves  est situé au coeur du coteau de Beaune, il surplombe le terrain de Rugby Jean Guiral et contemple souvent les batailles épiques de la mêlée beaunoise. Sa partie basse -juste derrière la route peu pentue- est plus argileuse et donne des vins francs, bouquetés et largement ouverts dès leur jeunesse. Ils possèdent toujours une texture de soie et un coeur fondant mais n'ont pas toute la plénitude des terres du milieu. Celles-ci, brunes, merveilleusement exposées plein Est sur des sols filtrants, légèrement pentus est parsemés de petits cailloux ronds donnent des vins d'une race étourdissante qui semble pouvoir se positionner au niveau des meilleurs crus de la Côte. Toujours très charnus, croquants et pleins, ils irradient dans le palais et possèdent toutes les nobles qualités des grands vins de table. Fins, précis et bouquetés ils accompagnent à merveille les pièces de gibier. Le dessus aux sols plus maigres, blonds et très caillouteux est largement plus pentu et un rien plus froid. Certaines parcelles sont alors plantées en blanc (cas fréquent du dessus des Grèves, un sous climat) et donnent des crus sveltes, tendus et finement parfumés sur des notes de fleurs blanches. Les rouges sont ici un peu plus austères jeunes et doivent en général être coupés plus tardivement pour fondre cette puissante énergie brute potentielle. Des vins de longue garde au caractère parfois brutal.

 

"Archétypes" du climat, une petite sélection personnelle :

  • Beaune Grèves "vignes de l'enfant jésus" de Bouchard père et fils : Milieu du climat, racé, plein, élevé luxueusement et longue capacité de garde pour un vin assez moderne aujourd'hui.
  • Beaune Grèves - Albert Morot : Une petite parcelle qui donne un vin subtilement bouqueté aux arômes insistants de cassis frais, de ronce et de framboise. Grand.
  • Beaune Grèves Besancenot: Un vin méconnu, classique et toujours mûr et parfumé, il vieillit magnifiquement et montre une race unique.
  • Beaune Grèves Tollot-Beaut à Chorey les Beaune: Un Beaune nerveux et parfois un peu raide qui sait sur ce long terme exprimé avec punch toute la sève de ce cru. Matière serrée, tanins abondants. Le grand style pour la garde.
  • Beaune-Grèves Parigot à Meloisey : Grand domaine méconnu qui produit de superbes vins rouges, charnus, tanniques et serrés. Très longue garde possible.
  • Beaune Grèves Lafarge à Volnay : Des vins toujours un peu fluets en jeunesse mais terriblement bourguignons dans l'esprit car se bonifiant sur le très long terme. Acidité assez franche, tanins serrés et minéralité vraie de la partie moyenne haute du climat.
  • Beaune Grèves de Drouhin : Le cru le plus sensuel de la maison sur Beaune. Caresse de vieux pinots et race des vrais vins bourguignons de toujours.

Le Must :

 

Beaune Grèves Domaine Largeot à Chorey les Beaune: La fille de M. Largeot poursuit avec brio le travail de son père trop tôt disparu et produit un Grèves de haut niveau partiellement issu de vendanges entières. Un vin droit comme un I, puissant et épicé qui vieillit avec grâce. Superbe!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

clovis simard 28/06/2013 18:16


CHANGEMENT CLIMATIQUE-ENFANT
JÉSUS.fermaton.over-blog.com