Bâtard-Montrachet 2008 Morey-Coffinet

Publié le par Patrick Essa

 

   Je vais en surprendre sans doute plus d'un mais j'aime beaucoup les Bâtard. Climat estimé par les meilleurs connaisseurs comme êtant la plupart du temps inférieur au Chevalier. Bien entendu cela ne lui enlève pas son statut de vin "mythique" et de nombreux amateurs sont prêt à le payer une petite fortune pour le mettre en cave. Je leur donne raison! Car un Bâtard de noble origine est sans doute le vin blanc le plus puissant et sauvage de Bourgogne. Tout comme le Richebourg de Vosne pour les crus issus du pinot il ne s'exprime que dans la brutalité, l'instensité et la fougue. C'est un guerrier qui ne permet à aucun autre vin de le suivre "en dominateur" dans un repas. Trop intense il les "plie en 4 " sans véritable difficulté. A titre personnel, j'adorais - je ne le fais plus aujourd'hui car cela finissait par le déséquilibre - mettre un Bâtard en préambule dans les diners avec mes amis, juste pour tester les vins que je servais derrière, pour voir si "dans leur coeur", ils étaient simplement capables d'être au niveau et de tenir la distance.

-exemple d'étiquette du domaine-

  Celui du domaine Morey-Coffinet est situé du côté de Chassagne, légèrement orienté au sud - proche du seul arbre du finage - et récemment replanté avec des chardonnays fins. Assez solaire, visqueux et envoûtant, il ne se livre pas toujours facilement en jeunesse, mais quel punch!

  Ce 2008 vibre d'une énergie interne ébouriffante. Couleur très claire, limpide et bien entendu sans la moindre évolution. Les senteurs de chèvrefeuille, de menthe, de tilleul et de fleur de vigne fanée se combinent en un profil nasal décadent d'une complexité merveilleuse. Les arômes de fruits blancs surlignés par la truffe blanche et la sauge composent une bouche à la matière visqueuse,enveloppante, d'une sensualité déjà hors norme. Le vin a pris une puissance superlative en fin d'élevage - je l'ai dégusté deux fois durant celui-ci - et domine désormais une gamme d'une impeccable netteté. Longue finale sur l'amande, l'écorce d'orange et le gingembre...Une pépite pour demain! Hors classe.

 

Publié dans Côte de Beaune Blanc

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article