La Côte de Nuits 26: le finage de Marsannay

Publié le par Patrick Essa

Le finage de Marsannay contigu à celui de Chenôve et peu éloigné de Dijon est sans doute le dernier qui évoque encore un peu la très belle qualité des vins qui étaient au moyen âge produits dans la capitale des Ducs de Bourgogne. Ces vins des Coteaux de Dijon auraient sans doute pu s'appeler "Côte de Dijon" si l'urbanisation de cette ville n'avait été considérable dès le début du 19° siècle. C'est peut-être aussi une explication au fait qu’ils n'ont pas appartenu "complètement"  dans leur esprit à la fameuse Côte de Nuits.Ainsi Lavalle ou Courtépée les évoquent brièvement dans les années 1850 et soulignent surtout leurs capacités à produire des "ordinaires" de qualité. Ces crus ont à cette période largement été complantés en gamay, surtout dans les parties basses.

  

 

 Au moment des classements en grand crus et premiers crus, le village rate la marche et se replie assez vite sur la production du fameux Rosé de Marsannay en délimitant largement les parties planes comme possibles productrices de ce vin simple et déjà recherché. Une singularité bourguignonne qui un peu à l'instar du "nouveau beaujolais" a permis à de nombreux producteurs d'écouler de grandes quantités de vins honnêtes et marchands mais assez éloignés des canons d'un noble cru délimité. Le village souffre encore quelque peu aujourd'hui de ces décisions qui ont permis de sauver la viticulture du village à l'époque mais qui l'ont plus tard largement conduit à ne pas affirmer certaines qualités pourtant évidentes de leurs meilleurs climats...Hélas!  Qui n'a bu de Longeroies, Favières, Grasses-Têtes ou Saint Jacques ne sait véritablement ce que je veux ici signifier mais croyez moi ces zones pourraient à bon droit concurrencer les bons climats des coteaux de Brochon classés en Gevrey car ils cousinent fortement avec eux.

 

  Le finage de Marsannay déborde au nord sur la commune de Chenôve et englobe ainsi le fameux Clos du Roy, mais il inclut aussi une notable partie des vignes sises sur Couchey, un village très bien exposé, encadré par Fixin/Fixey et Marsannay, qui disposent de remarquables terres mixtes, capables de produire d'excellents blancs et rouges. Le climat de Champs Perdrix me paraît être ici proche du niveau d'un Evocelles par exemple.

 

  Cette entité communale vaste est entrecoupée de deux combes (voire trois si l'on englobe Couchey), la principale est la combe de Grandveau et une plus restreinte s'appelle Combe du Pré, elles influencent largement les vignes situées sur leurs sorties en apportant des courants d'air plus froids qui typent les crus du côté d'un fruité prononcé, caractéristique du secteur. Ainsi les Vaudenelles et les Echezeaux sont ils sous l'influence de Grandveau alors que la Montagne est imprégnée des courants éoliens de la Combe du Pré.

  

Quelques bons producteurs:

  

 Domaine Bruno Clair: Incontestable leader de l'appellation et infatigable défenseur de ces coteaux Nord, il produit les vins les plus aboutis de la commune avec de nombreuses cuvées qui isolent les lieux-dits. Dégustez ces Longeroies ou Grasses têtes pour vous convaincre de la plénitude que peut atteindre cette commune un peu trop minorée aujourd'hui. Le grand-père de Bruno Clair, Joseph Clair a sauvé les vignerons de Marsannay en créant le Rosé de Marsannay. Il a incité les vignerons à arracher le gamay et planter du pinot fin.  Le Domaine Clair-Daü fut la locomotive de l'appellation jusqu'à sa disparition en 1985 alors que Bruno Clair créait sa propre exploitation avec la plupart des vignes du Domaine de son grand-père et de son père. Il est un des ambassadeurs de premier plan pour ces vins encore discrets médiatiquement..

 Domaine Charles Audoin   Il faut  découvrir les vins de cette famille de Marsannay qui produit vraiment de beaux crus depuis longtemps. J'ai la chance d'avoir dégusté la production sur plus de 20 millésimes et j'apprécie la grande douceur de constitution de ses beaux Marsannay séveux, mûrs et gourmands. Le Clos du Roy et les Favières se placent au niveau de ce qui se fait de mieux dans la commune et je vous encourage à aller à la rencontre de Françoise, Charles et de leur fils Cyril car ce sont de vrais  vignerons bourguignons sérieux et authentiques. Hors Marsannay,une petite cuvée de Gevrey"Les Crais"est absolument sans équivalent au niveau du rapport Q/P.

 

 Domaine Sylvain Pataille : Un jeune qui s'est lancé il y a environ 10 années après avoir travaillé comme oenologue pour la maison SGS. Il a patiemment augmenté sa surface en production pour aujourd'hui friser les 10 hectares. En reprenant les anciennes caves de Bernard Bouvier il a pu développer des élevages longs pour ses belles cuvées de Marsannay La Montagne avec en particulier un excellent Clos du Roy. Il diffuse aussi une cuvée ancestrale un peu extraite et démonstrative, mais qui ne manque pas de puissance. Le domaine commence à être sous les feus de la rampe mais il est encore possible de s'approvisionner.

 

 Domaine Bernard Coillot: Aujourd'hui dirigé par Christophe Coillot le domaine ne cesse de m'impressionner lors des dégustation comparatives. Les robes sont profondes, les nez puissants et fruités et les textures toujours douces et soyeuses. Pour les amteurs de vins intense et fruité je conseille sans réserve les cuvées de Boivins, Longeroie et Grasses Têtes. Ce dernier climat peut même tenir tête sans problème à de très nombreux Gevrey-village. Un domaine à découvrir d'urgence.

 

  Et puis aussi plus connus des lecteurs du site, les très bons Marsannay du domaine Bart qui possèdent de nombreuses vignes bien placées sur l'AOC (mention peut-être aux Finottes pour leur fluidité). La puissance de vins de Bernard Bouvier (domaine René Bouvier) qui a émigré il y a quelques années à Gevrey et les vins d'Olivier Guyot et du domaine Huguenot.

 

  Patrick Essa - le 01/09/2014    

Tous droits de reproductions interdits sans autorisation de l'auteur  

 

           http://acrh.revues.org/5979

 

+...sur Gevrey:

La Côte de Nuits 15: Le Grand Cru Chambertin

La Côte de Nuits 16: le Grand Cru Chambertin Clos de Bèze 

La Côte de Nuits 17: Le Grand Cru Mazis Chambertin

La Côte de Nuits 18: Le Grand Cru Ruchottes Chambertin

La Côte de Nuits 19: Les premiers crus de la Côte Chambertin

La Côte de Nuits 20: Les premiers crus de la Côte Saint Jacques

La Côte de Nuits 21: Le Grand Cru Chapelle-Chambertin

La Côte de Nuits 22: Le Grand Cru Latricières Chambertin

La Côte de Nuits 23: Le Grand Cru Charmes-Chambertin  

La Côte de Nuits 24: Le Grand Cru Mazoyères Chambertin

La Côte de Nuits 25: les Gevrey-Chambertin " Villages "    

 

 

+...sur Vougeot 

La Côte de Nuits 14: le finage de Vougeot et le Clos de Vougeot

 

+...sur Morey

La Côte de Nuits 10: le Grand Cru Clos de La Roche

La Côte de Nuits 11: le Grand Cru Clos Saint Denis

La Côté de Nuits 12: le Grand Cru Clos de Tart

La Côte de Nuits 13: le Grand Cru Clos Des Lambrays       

 

 +... sur Chambolle: 

Côte de Nuits 8: Le Musigny à Chambolle-Musigny

Côte de Nuits 9: Le Grand Cru Bonnes-Mares      

 

 +... sur Vosne:   

La Côte de Nuits 1: Vosne-Romanée "village"

La Côte de Nuits 2: Les Vosne Romanée "premiers crus"

La Côte de Nuits 3: Le Grand Cru Richebourg 

La Côte de Nuits 4: Grands crus Romanée et Romanée-Conti

La Côte de Nuits 5: Grand Cru La Grande Rue

La Côte de Nuits 6: Grand Cru Romanée Saint Vivant

La Côte de Nuits 7: Echezeaux et Grands Echezeaux     

Publié dans Côte de Nuits

Commenter cet article