La Côte de Nuits 7: Echezeaux et Grands Echezeaux

Publié le par Patrick Essa

Echezeaux et Grands Echezeaux

 

 

 

 

 

 

La Commune de Flagey, située dans la plaine n'a jamais chercher à faire connaître les vins de son finage sous son nom. Étonnante incursion sur le coteau à partir d'une langue de terre étroite longeant le Clos de Vougeot que ce vignoble! Il a Longtemps été affermé par les moines de Citeaux qui contrôlaient le grand Clos contigü. Cette bande pentue qui s'élargit vers le couchant est sous la domination des courants éoliens de la Combe d'Orveaux.  

 

   Pourtant il suffit de regarder le coteau depuis le bas du Clos de Vougeot pour comprendre que les Echezaux en sont le prolongement naturel sur ses côtés et en haut de lui. Depuis les moines, ses terres furent fort considérées même si elle n'ont jamais eu l'aura du glorieux voisin qui, on l'oublie aujourd'hui, passait pour l'un des trois premiers vins du Nuiton.

  

flagey.jpg

 

 

  Les Grands Echezaux actuels sont en réalité les Echezeaux du Bas historiques. Comme enclavés dans le coin supérieur Sud du Clos de Vougeot, on jurerait presque que le mur les a oublié. Ils leur ressemblent assez nettement car fait de profondeur et de densité, ce sont toujours des vins corsés et terriens qui ont une puissance étonnante. Je ne les aime guère quand ils cherchent à se faire trop soyeux et qu'ils sont vinifiés pour tempérer leur fougue. Ce vin là doit avoir de la carrure et s'imposer par des notes aromatiques très pures centrées sur la mûre sauvage, la griotte amère et le cassis frais. C'est un seigneur de la garde... Mais j'en déguste de moins en moins sur ce registre et leur assagissement régulier pour être bu jeune est une funeste orientation de nos temps pressés.

  

 

 echezeaux.jpg  L'Echezeaux sur 37 ha est vaste et multiple. Entre l'extrême finesse des dessus Sud et la rusticité des bas Nord, il navigue en diverses contrées aromatiques. Peu cohérent et à multiples facettes, il est toutefois toujours au moins bon et surpasse assez souvent les premiers crus moyens mais en revanche il n'est véritable grand cru que lorsqu'il est plus qu'un vin délicat marqué par des notes de fruits rouges mûrs, ce qu'il est hélas trop souvent. Demandez lui du corps en plus de cette simple finesse et surtout de la longueur s'étirant dur une saine fraîcheur. Vin de tension, très harmonieux et vigoureux, il peut éblouir par sa race de cru de coteau. La partie Orveaux qui forme une cuvette sous le Musigny et les Quartiers de Nuits et Treux auraient dû être minorés. Le grand cru mesurerait 25 hectares et il y aurait de jolis premiers crus en Orveaux... Suffisant!

 

Patrick Essa le 19 Août 2014

citations et reproductions interdites sans autorisation de l'auteur 

 

    http://acrh.revues.org/5979

 

+...sur Morey

La Côte de Nuits 10: le Grand Cru Clos de La Roche

La Côte de Nuits 11: le Grand Cru Clos Saint Denis

La Côté de Nuits 12: le Grand Cru Clos de Tart      

 

 +... sur Chambolle: 

Côte de Nuits 8: Le Musigny à Chambolle-Musigny

Côte de Nuits 9: Le Grand Cru Bonnes-Mares      

 

 +... sur Vosne:   

La Côte de Nuits 1: Vosne-Romanée "village"

La Côte de Nuits 2: Les Vosne Romanée "premiers crus"

La Côte de Nuits 3: Le Grand Cru Richebourg 

La Côte de Nuits 4: Grands crus Romanée et Romanée-Conti

La Côte de Nuits 5: Grand Cru La Grande Rue

La Côte de Nuits 6: Grand Cru Romanée Saint Vivant

La Côte de Nuits 7: Echezeaux et Grands Echezeaux        

 

Publié dans Côte de Nuits

Commenter cet article